" "

Les actualitÉs : Banque en ligne

25.06.2018

Le sondage Opinionway pour Fortuneo éclaire le malaise des Français lorsqu’il faut négocier avec son banquier

D’après l’étude réalisée par Opinionway pour Fortuneo en mai dernier, près d’un Français sur 3 estime nécessaire de négocier les différents tarifs bancaires, notamment avant de s’engager dans un crédit immobilier, mais ils sont 59% à le vivre comme une contrainte et déclarent ouvertement ne pas aimer négocier avec leur banquier. Opinionway a ainsi débusqué un nouveau malaise chez les Français : la négociation bancaire. Par conséquent, pour s’affranchir de cette contrainte et obtenir quand même les meilleures conditions, la solution est de prospecter parmi les banques en ligne qui ont su développer des offres de produits performants et de services complets à bas tarifs, certains devenant même gratuits. L’obstacle de la négociation s’évanouit et l’offre de Fortuneo, en particulier, répond aux attentes sous-jacentes à l’enquête Opinionway.

 

La négociation avec son banquier, une contrainte éprouvante

Le sondage Opinionway réalisé pour Fortuneo au cours des 2 et 3 mai 2018 s’est intéressé aux penchants des Français en matière de négociation commerciale. D’après les réponses collectées, 61% Français négocient volontiers au quotidien le prix de certains produits et services. Tout est dans le « certains », car la rencontre de son banquier pour discuter des taux et frais bancaires est franchement redoutée. 59% des personnes interrogées déclarent ne pas aimer négocier avec leur banquier. C’est un entretien « désagréable » qu’ils considèrent « compliqué » à 29%, « fatigant » à 14%, « embarrassant » à 13% et il est même déclaré « imprévisible » par 3% d’entre eux. Seuls 5% des Français ont trouvé que négocier avec son banquier était « amusant ».

Cependant, pour près de Français 1 sur 3 (31%), une telle négociation est une nécessité à laquelle on ne peut pas se soustraire.

 

Le crédit immobilier et les frais courants dans la ligne de mire

Lorsque négociation il y a, le sondage Opinionway révèle que ce sont les crédits immobiliers et les frais bancaires qui concentrent l’essentiel des débats.

En matière d’emprunt immobilier, près de 1 Français sur 2 (47%) discutent le taux du crédit et ils sont quasiment un tiers (32%) à déclarer s’être aventuré sur le terrain du coût de l’assurance emprunteur. L’enquête ne dit rien en revanche des avantages qu’ils ont pu soutirer.

De même, en ce qui concerne les frais bancaires, d’après l’enquête 30% des Français négocient pour baisser le montant des frais de découvert, 29% le tarif de la carte bancaire, 18% pour obtenir une carte bancaire premium et 14% pour alléger les commissions sur les retraits et paiements à l’étranger.

 

Les points forts de Fortuneo

Il se trouve que sur tous ces points qui font l’objet de négociations, Fortuneo offre de bien meilleures conditions sans avoir à négocier.

La banque en ligne propose un crédit immobilier sans frais de dossier ni d’indemnité de remboursement anticipé, sauf cas de rachat de crédit extérieur. Outre ces conditions déjà plus souples, chaque demande de financement est personnalisée à la suite d’une simulation qui permet d’identifier immédiatement le meilleur taux et Fortuneo veille à proposer les taux d’emprunt les plus compétitifs.

Ainsi, pour un emprunteur de 30 ans, un crédit immobilier de 200 000 € d’une durée de 15 ans est conclu au TAEG fixe de 1,62%, assurance comprise.

La plaquette tarifaire Fortuneo affiche également des tarifs très avantageux sur les produits courants lesquels sont moins chers année après année. Une étude interne montre que le montant moyen des frais bancaires a encore baissé en 2017, établi à 10,01€, très loin de la moyenne nationale d’environ 200€. Surtout, 54% de ses clients n’ont payé aucuns frais bancaires et la gratuité de la carte bancaire est permanente et bénéficie aussi à la carte prestige Word Elite.

Fortuneo est également compétitive sur les retraits et paiements à l’étranger, hors zone euro, pour lesquels elle prélève une commission de 1,94% seulement. Aussi, en 2017, seulement 11% de ses clients ont été en découvert et le montant moyen des frais de découvert s’est élevé à 15€.

 

Fortuneo, une banque toujours moins chère

Depuis ses débuts, Fortuneo affiche un palmarès remarquable de récompenses, en particulier pour ses bas tarifs. Elle a encore été classée banque la moins chère sur les profils chefs d’entreprises et employés par le magazine Capital dans son enquête de mars 2018. Elle peut également compter sur le soutien de ses clients qui sont 9 sur 10 à recommander Fortuneo autour d’eux d’après le baromètre CSA de février 2018, un taux de recommandation dont toutes les banques ne peuvent pas se prévaloir.