Les actualitÉs : Banque en ligne

19.07.2011

Groupama hisse haut ses couleurs vertes

Groupama, en plus de vouloir instaurer une vraie relation de confiance et de proximité avec ses usagers, souhaite également s’impliquer dans l’action environnementale.

Voila pourquoi le groupe vient d’installer deux ruches d’abeilles « Frère Adam », réputées pour leur douceur, sur le toit de son siège social de Montreuil, en Seine-Saint-Denis.

Cette démarche s’inscrit dans le cadre de la certification haute qualité environnementale (HQE) dont le but est de préserver, tout en tentant de l’améliorer, la biodiversité, c’est-à-dire la diversité naturelle des êtres vivants.

Par cette démarche, la banque souhaite donc contribuer à la diversité mais pas que cela : elle veut aussi sensibiliser tous ses collaborateurs au problème de la mortalité des abeilles et produire du miel.

Car en effet, il est sans doute utile de rappeler que les abeilles participent à environ 80% de la pollinisation des espèces végétales. En ce sens, elles contribuent à la survie, à l’évolution mais aussi à la reproduction des plantes.

Autre manière de dire que ces insectes sont un chaînon absolument essentiel à la vie sur terre et au bon fonctionnement de la nature. L’équation est simple : pas d’abeilles = pas de fleurs et donc pas de fruits sur notre planète.

Contrairement à l’idée reçue, c’est en ville que les abeilles vivent le mieux et le plus longtemps. Ceci s’expliquant ainsi : en agglomération en effet, on n’utilise ni pesticides ni phytosanitaires. Voila pourquoi si la mortalité des insectes varie de 30 et 40% en campagne, elle retombe entre 3 et 4% en ville. L’abeille vit donc mieux dans les grands ensembles urbains où la température est plus élevée, où l’on trouve plus de plantes et où la période de floraison est plus étendue.

Voila sans doute aussi pourquoi le miel de ville possède des vertus à nul autre pareil dont les analyses relèvent une excellente pureté faisant de lui un nectar des plus recherchés pour sa saveur incomparable.

A ce jour, il existe environ 250 ruches à Paris, les plus connues étant sans doute celles de l’Opéra Garnier et du Grand Palais. Quant à la plus ancienne de la capitale, elle a été posée en 1872 au cœur même des jardins du Luxembourg.

La tendance se confirme, mieux : elle s’accentue. Ainsi, de nouveaux ruchers seront sans doute bientôt installés à la Cité Universitaire ou encore au Palais Royal.

Pour tout renseignement complémentaire sur la démarche du groupe, rendez-vous sur le site de Groupama Banque ou appelez au 09 69 32 03 08 (appel non surtaxé).