Les actualitÉs : Banque en ligne

06.08.2011

L’AMF fait la chasse aux fausses banques en ligne

Aujourd’hui, comme conséquence de leur succès, les banques en ligne se voient confrontées à une nouvelle forme de concurrence, celle des fausses banques en ligne, telles que Micro-prêts, que l’Autorité des Marchés Financiers vient tout juste de révéler, celle-ci ayant toutefois commis quelques impairs, consistant notamment dans l’affichage d’un taux de rémunération pouvant aller jusqu’à 12 %, un peu trop élevé pour pouvoir être réellement honoré.

Risquant de mettre les particuliers qui y recourent dans des positions très difficiles, Sylvain Théberge, Président de l’AMF, a alors fait part de sa satisfaction quant au travail de son équipe ainsi qu’à l’aide que les internautes lui ont apportée, « c’est un dossier sur lequel nous enquêtons depuis quelques semaines. Notre équipe de surveillance des marchés a fait du bon travail. Des investisseurs nous ont aussi contactés parce qu’ils trouvaient le site un peu bizarre ».

Plusieurs points ne semblaient, en effet, pas très cohérents, et tout particulièrement pour ce qui concerne la réglementation, puisque cette société n’avait pas été signalée auprès de l’AMF et ne pouvait donc, en aucun cas, exercer la moindre activité dans ce domaine. D’autres arguments, tout aussi étonnants rendaient également cette offre peu crédible, à l’image des montants investis soi-disant assurés et des rendements servis entre 6 % et 12 %.

L’aspect positif de cette situation tient dans le fait qu’elle permet, à nouveau, de sensibiliser les consommateurs afin que ceux-ci se méfient des offres peuvent rencontrer sur Internet. En effet, si les banques en ligne sont tout à fait sérieuses et proposent des solutions tout à fait performantes, il convient de rester attentif quant aux autres formules présentant des conditions beaucoup plus attractives que la moyenne, le marché ne permettant pas de tels écarts.