Les actualitÉs : Banque en ligne

07.08.2011

Face aux difficultés actuelles, les établissements bancaires réduisent leur personnel

Particulièrement touchés, ces dernières années, par les conséquences de la crise financière, les établissements bancaires qui apparaissaient jusque-là comme des valeurs sûres sur le marché de l’emploi tendent aujourd’hui à limiter leurs effectifs, annonçant successivement, pour la grande majorité d’entre eux, des plans de réduction de leur personnel, les plus grandes enseignes ne se trouvant pas épargnées par ce mouvement.

Dernière en date à avoir fait part de son intention d’alléger sa masse salariale, la grande enseigne britannique Barclays vient de rendre publique, à l’occasion de la présentation de ses derniers résultats semestriels, son intention de se séparer de quelques 3 000 employés, d’ici à la fin de l’année, venant ainsi compléter les quelques 1 400 départs déjà recensés sur les six premiers mois de 2011, conséquence d’un chiffre d’affaires net en recul de 38 % par rapport à 2010.

Préoccupante pour l’ensemble des salariés du groupe, cette annonce vient ainsi s’ajouter à la décision rendue par sa concurrente HSBC, qui a d’ores et déjà fait part de son intention de réduire son effectif de 30 000 postes, d’ici à 2013, visant notamment à accompagner une réorganisation de tous ses effectifs, puisque, dans le même temps, 15 000 embauches devraient avoir lieu dans les secteurs en développement, tels que l’Amérique latine et l’Asie.

Touchant l’ensemble des établissements, les difficultés financières liées à la crise économique actuelle pourraient bien s’avérer être particulièrement lourdes de conséquences pour les états les plus concernés, à l’image de l’Italie dont la deuxième banque a confirmé son intention de procéder à la réduction de son effectif de 3 000 postes, ou encore de l’Espagne où l’enseigne Bankia a tout juste fermé plus de 400 succursales et réduit le nombre de ses employés de  2 900 personnes.