Les actualitÉs : Banque en ligne

29.09.2011

Quelles sont en septembre 2011 les banques en ligne les moins chères ?

Même si le recours aux banques en ligne devient de plus en plus fréquent dans les habitudes des Français, celles-ci font toujours l’objet de nombreuses études afin de déterminer si elles restent compétitives, les tarifs très attractifs qu’elles affichent étant effectivement la clé de leur succès, raison pour laquelle les spécialistes veillent à ce que ceux-ci conservent leur niveau plutôt bas en comparaison de ceux pratiqués par leurs concurrentes traditionnelles.

La dernière étude parue à ce sujet-là et réalisée par le magazine Le Revenu vient donc de mettre, à nouveau, en évidence l’attractivité de ces offres. Menée selon trois profils bien distincts, cette enquête couronne surtout Fortuneo qui arrive en tête sur quasiment tous les points testés, juste devant ING Direct, puis Boursorama Banque.

Ainsi, le profil 1, représenté ici par une jeune personne, âgée de 25 à 30 ans, arrivant tout juste dans la vie active et ne faisant appel qu’à peu de produits et services, ne paie absolument rien, pour la tenue simple de son compte et la consultation de celui-ci par Internet, tant chez Fortuneo que chez Boursorama Banque, alors que chez ING Direct, le coût s’élève à 10 €.

En ce qui concerne le profil 2, c’est-à-dire un couple entre 35 et 45 ans, faisant une consommation moyenne de prestations bancaires et effectuant quelques opérations de bourse, le tarif atteint alors 60 €, seulement chez ING Direct, 62 € pour Fortuneo, Boursorama Banque arrivant un peu après avec 114 €.

Enfin, le profil 3, correspondant à un couple de cadres, de 50 à 60 ans, financièrement aisé, avec une activité bancaire importante, utilisant la plate-forme en ligne pour gérer ses comptes et passer ses ordres de bourse, paie moins de frais chez Fortuneo avec 180 €, alors qu’ING Direct et Boursorama Banque présentent ici des résultats moins bons, 216 €, pour le deuxième, et 288 €, pour le troisième.

Ces chiffres permettent donc de relever que Fortuneo se démarque tout particulièrement par des tarifs très attractifs en matière de compte-titres, les tarifications les plus courantes ne faisant apparaître aucun droit de garde, tandis qu’ING Direct, de son côté, distribue une offre tout aussi avantageuse quoi que beaucoup plus classique, dans le même temps où Boursorama Banque se distingue par une gamme extrêmement large, comprenant notamment tout un ensemble de crédits immobiliers, que ses deux principales rivales ne proposent pas.

Elaborée à partir des tarifs indiqués sur les différentes plates-formes ou communiqués directement par les organismes concernés, cette nouvelle étude vient, une nouvelle fois, confirmer la compétitivité de ces formules, le trio de tête restant, comme presque toujours, le même, monabanq. se hissant, pour sa part, à la quatrième place, devant e.LCL, Groupama Banque, Allianz Banque, Axa Banque et Coop@net, les bancassurances apparaissant donc aussi comme de bons prestataires en la matière, d’autant qu’il n’a pas été tenu compte, dans cette enquête, des avantages apportés par la souscription simultanée, auprès de ces différentes enseignes en donnant l’opportunité, de produits et de services bancaires, d’une part, et d’assurance, d’autre part.