Les actualitÉs : Banque en ligne

08.10.2011

BNP Paribas soutient tous les genres cinématographiques

Ayant décidé depuis longtemps de soutenir le septième art, le grand groupe bancaire français BNP Paribas n’en finit pas d’ajouter de nouveaux festivals à la longue liste de ceux dont il est déjà partenaire. Prenant part aux nombreux événements organisés dans ce domaine, du fait notamment des liens qu’il a noués avec la Fédération Nationale des Cinémas Français, ce grand nom du secteur financier met, par exemple, en place, de manière régulière, des jeux concours, à l’occasion notamment de la Fête du Cinéma, du Printemps du Cinéma de la Rentrée du Cinéma.

Au-delà de cela, BNP Paribas a également pu établir des partenariats avec l’Académie des César, ainsi qu’avec de nouveaux festivals, aussi bien au niveau national, qu’international, celui-ci s’impliquant, entre autres, dans les festivals de plusieurs grandes villes françaises, comme Arras, Dinard, La Rochelle, ou encore Strasbourg, ainsi qu’à la Quinzaine des Réalisateurs, qui se déroulent pendant le festival de Cannes, aux Toiles Enchantées, et au Mobile Film Festival, auxquels viennent s’ajouter la prestigieuse Mostra de Venise et le Festival International du Film de Rome, de même que le Film Policier de Liège.

Réellement intéressé par le septième art, le groupe bancaire essaie d’aborder un peu tous les aspects, raison pour laquelle il s’intéresse également de très près à la restauration d’anciens films ; des grands titres tels que La Ruée vers l’Or, Les Temps Modernes, ou encore Le Kid, faisant partie de ces opus à avoir été préservés grâce à l’aide de BNP Paribas. Touché également par le destin de cette grande salle mythique qu’est « Le Trianon », lieu, pendant 14 ans, du tournage de l’émission « La Dernière Séance », présentée alors par Eddy Mitchell, le groupe bancaire en est devenu partenaire, comme il l’est également, depuis quelques temps, de CINEVOX 5, chaîne belge entièrement consacrée au cinéma de ce pays, et des BNP Paribas Fortis Film Days.

Se déroulant tout au long de l’année, certains de ces événements auront donc lieu au mois d’octobre, le festival Lumière, prévu pour se dérouler, à Lyon, du 3 au 9 octobre 2011, constituant l’un d’eux et racontant l’histoire de l’art cinématographique, tandis que le festival du Film Britannique de Dinard apparaît comme la seconde rencontre majeure de cette période, d’autant qu’il aura cette année Nathalie Baye pour présidente du jury et Petula Clark pour marraine et qu’il évoquera tout ce qui touche au cinéma écossais, avec des temps forts évoquant l’œuvre de John Hurt et de Harold Pinter.

Viendra ensuite le mois de février 2012, avec du 7 au 14, le festival Travelling Rennes qui, installé dans la capitale belge, permettra de retrouver toute la diversité du cinéma qui cohabite à Bruxelles, avec des artistes comme Joachim Lafosse et L’Elève Libre, Nabil Ben Yadir et Les Barons, ou encore Jaco Van Dormael et Toto le Héros, ainsi que des œuvres issu du cinéma actuellement produit sur ces terres, avec un cinéma d’animation très prolifique, certainement marqué par la grande culture d’un public véritablement amateur de bande dessinée.