Les actualitÉs : Banque en ligne

14.11.2011

Le parcours exemplaire d’ING Direct

Pionnière sur le secteur de la banque en ligne, ING Direct, particulièrement fière de son histoire, consacre, à celle-ci, une page entière de sa plate-forme, afin de répondre, pour les internautes, à la question « Qui est ING Direct ? » et de leur faire partager ainsi son parcours, jalonné de succès, depuis le début.

Mettant, tout d’abord, en avant le fait qu’elle reste « le n°1 de la banque en ligne en France », l’enseigne néerlandaise, qui arbore d’ailleurs la couleur emblématique de son pays, entend, par le récapitulatif des événements qu’elle a vécus, montrer qu’elles ont réellement été les étapes à franchir et la raison pour laquelle elle est si différente.

Apparue en 1995, cette idée de dématérialiser les agences, en les transformant, en un simple site Internet, a vu le jour grâce à Hans Verkoren et Dick Harryvan, qui ont alors osé présenter, au Conseil d’Administration, ce nouveau projet visant à éliminer toute contrainte physique, en utilisant pour cela les nouveaux outils de communication mis à la disposition des usagers et représentés par le téléphone et le courrier électronique.

Si, aujourd’hui, face à l’engouement que suscitent les banques en ligne, ce concept semblait évident, le contexte de l’époque était tout autre et une telle évolution paraissait tout à fait farfelue, les opportunités offertes par les baisses de tarifs qu’il était alors possible d’afficher ayant toutefois réussi à faire en sorte que ce nouveau mode de fonctionnement connaisse cette réussite, celui-ci permettant d’« en finir avec les frais bancaires démesurés et le manque de transparence ».

C’est donc seulement deux années plus tard que ce projet s’est concrétisé, le premier ING Direct ayant alors été lancé sur le marché canadien, où il reçut un accueil des plus favorables, dans ce pays réputé pour son épargne chère et peu rémunératrice, domaine dans lequel excelle la banque néerlandaise, celle-ci se plaçant au deuxième rang mondial, sur ce terrain-là.

Investissant ensuite le territoire espagnol, puis australien, en 1999, ce n’est que l’année suivante qu’ING Direct s’installe en France, après avoir testé ses produits et services et atteint les résultats escomptés sur les autres marchés, sur lesquels elle avait décidé d’entrer en premier.

Disposant déjà d’un champ d’actions assez étendu, l’enseigne s’est ensuite davantage attachée à mettre en place de nouvelles prestations, telles que son contrat d’Assurance Vie, créé en 2004 et devenu depuis, seulement trois années plus tard, le n°1 des contrats d’assurance vie en ligne, sans frais d’entrée, révolutionnant véritablement le secteur dans notre pays.

En 2006, pour faire face à un accroissement toujours plus fort du nombre de clients, ING Direct a alors fait le choix d’ouvrir un second centre de relation à Reims, afin de venir soutenir l’activité de celui de Paris, qui commençait à avoir quelques difficultés à gérer l’ensemble des usagers.

Un autre événement majeur survient ensuite en 2009, avec la possibilité donnée de souscrire un Compte Courant, l’enseigne frappant alors à nouveau très fort en proposant, dans le cadre de celui-ci la fourniture gratuite de la carte bancaire, de même que la réalisation de la plupart des opérations courantes, faisant que toutes les principales critiques les plus dures formulées à l’égard de ces établissements n’ont absolument plus lieu d’être.

Egalement présent en Allemagne, en Autriche, en Italie, et au Royaume-Uni, ING Direct suit un parcours exemplaire, qui l’amène au plus haut sommet sur le marché de la banque en ligne, et ce, aussi bien pour la France, que pour le monde, les 800 000 clients français étant heureux de confier leur argent à une telle enseigne, 81 % se déclarant satisfaits des produits et services dont ils bénéficient, selon une récente étude menée, en ligne, auprès de 206 personnes, interrogées entre le 28 juin et le 8 juillet 2010.

Très contente, bien évidemment, de cette situation, l’enseigne entend, à présent, améliorer encore ses prestations pour convaincre les 19 % restants, avec l’aide apportée par ses 400 collaborateurs, employés sur le territoire français, sa volonté de bouleverser le monde de la banque étant toujours bien présente.

Voilà donc plus de dix ans que cette banque en ligne néerlandaise, reconnaissable entre toutes, faisant figure de pionnière sur ce secteur, a débuté sa longue histoire, commencée déjà plus de 160 ans auparavant, par la fusion entre l’assureur Nationale-Nederlanden et le NMB Postbank Groep, et qui ne semble pas près de s’arrêter, celle-ci sachant toujours s’adapter aux progrès, quels qu’ils soient, et en tirer le meilleur profit pour proposer des solutions beaucoup plus simples, et qui plus est, moins coûteuses.