Les actualitÉs : Banque en ligne

29.11.2011

La FBF satisfaite des premiers résultats des services de mobilité bancaire

Cheval de bataille depuis maintenant de nombreuses années des associations de consommateurs et d’usagers, la mobilité bancaire constitue encore aujourd’hui un sujet particulièrement important pour le législateur et les gouvernements successifs, qui ont instauré, en novembre 2009, de nouvelles procédures visant à permettre, aux clients d’un établissement, de changer plus facilement de domiciliation bancaire. Dressant ainsi un bilan des résultats obtenus par les différentes mesures adoptées après deux ans de fonctionnement, le rapport de l’Autorité de Contrôle Prudentiel a mis en évidence des résultats plutôt mitigés, auxquels la Fédération Bancaire Française n’a pas tardé à répondre, par l’intermédiaire d’un communiqué.

S’étonnant, tout d’abord, des conclusions de l’enquête réalisée par l’ACP, la FBF a tenu à apporter quelques éclaircissements, s’appuyant sur les chiffres donnés par le rapport, selon lesquels 99 % des usagers bénéficieraient aujourd’hui de la mise à disposition gratuite d’un guide de la mobilité, 98 % pouvant même profiter des prestations d’un service d’aide à la mobilité, le représentant des banques souhaitant mettre en évidence, de cette manière, le fait que pratiquement 100 % des personnes disposant d’un compte bancaire peuvent aujourd’hui confier, à leur nouvel établissement, les démarches nécessaires à leur changement de domiciliation, la majorité des enseignes ayant été plus loin en proposant gratuitement cette prestation et d’autres services annexes.

Soulignant les efforts de communication et de formation réalisés par l’ensemble des banques concernant la mobilité, la FBF a toutefois mis en avant sa volonté de poursuivre sur la voie empruntée, préconisant un certain nombre de mesures, destinées à faciliter encore un peu plus le transfert d’un compte bancaire, comme celle notamment d’inclure les 13 derniers mois écoulés dans le récapitulatif des opérations récurrentes, souhaitant aussi que les possibilités de recourir aux services du centre de relation client et du médiateur de l’établissement fasse l’objet d’une meilleure connaissance, rappelant enfin l’ensemble des établissements à une plus grande coopération pour permettre une efficacité accrue des procédures de transfert.

Revenant ainsi sur le rapport publié par la suite, les observations formulées par la FBF permettent de mieux comprendre les difficultés qui se sont posées aux établissements bancaires, ceux-ci ayant, en effet, dû procéder, en seulement deux ans, à la création complète de nouveaux services permettant, à leurs nouveaux usagers, de changer de domiciliation bancaire, les recommandations formulées par l’organisme devant permettre, à chaque prestataire, d’offrir, à l’avenir, des solutions toujours plus simples et efficaces, pour procéder à cette démarche fastidieuse, permettant de rendre la concurrence entre les différentes enseignes toujours plus intéressante pour l’usager.

Témoignant de la volonté du législateur de voir la concurrence offrir, aux usagers, des services bancaires plus abordables, les mesures prises en matière de mobilité bancaire constituent une avancée importante pour l’ensemble des personnes se trouvant aujourd’hui dans l’obligation de détenir un compte bancaire, celui-ci étant, en effet, devenu indispensable aux actes de la vie quotidienne, tels que la perception de revenus, ou encore le paiement de ses achats, raison pour laquelle ces dernières évolutions constituent un point particulièrement positif, permettant, aux usagers, de bénéficier pleinement des tarifs très avantageux proposés par certains établissements, incitant les autres à adopter la même politique tarifaire.