Les actualitÉs : Banque en ligne

27.01.2012

Une nouvelle enquête de la CLCV et du magazine Mieux Vivre Votre Argent montre que les banques en ligne sont toujours plus compétitives

Ayant fait l’objet de nombreuses enquêtes, depuis leur apparition, dans le paysage bancaire français, les banques en ligne viennent, à nouveau, d’être placées au cœur d’une étude menée, cette fois-ci, par la CLCV et le magazine Mieux Vivre Votre Argent. Venant tout juste d’être publiés, ce vendredi 27 janvier 2012, les résultats de celle-ci ont ainsi montré que ces nouveaux prestataires affichent des tarifs réduits de 36 % à 60 % par rapport à ceux de leurs homologues traditionnels, amenant l’association de consommateurs et d’usagers à conclure que ces enseignes sont une « alternative avantageuse en termes de tarifs ».

banque en ligne clcv

Afin d’obtenir le meilleur point de vue possible de la situation, trois profils distincts ont été élaborés. Le premier d’entre eux correspond ainsi, aux petits consommateurs, pour lesquels la facture moyenne s’élève, auprès des banques en ligne, à 25,40 €, le consommateur moyen y dépensant, pour sa part, 98 € et le gros consommateur 349,13 €.

Pouvant n’entraîner aucun frais, chez ING Direct, Fortuneo et Boursorama Banque, la détention d’un compte courant, dans le cadre du profil 1, revient à 51,48 € pour les clients d’AXA Banque. Pour ce qui concerne le profil 2, l’écart de prix varie entre 2,70 €, pour les usagers ayant décidé de « changer d’air bancaire », avec l’enseigne d’origine néerlandaise, et 165,82 €, pour ceux souhaitant « réinventer la banque », avec le grand groupe d’assurances ayant parfaitement réussi sa reconversion dans sa nouvelle activité. Enfin, le profil 3 se voit ouvrir l’accès à un maximum de services, pour un coût compris entre 147,60 €, grâce à Fortuneo, et 502,56 €, pour AXA Banque.

La contrepartie de ces avantages tarifaires bien réels affichés par les banques en ligne réside dans les conditions d’accès que celles-ci exigent pour pouvoir accéder à leur formule à prix réduits, requérant généralement la domiciliation d’un certain niveau de revenus, qui diffèrent toutefois beaucoup d’un établissement à l’autre.

Ainsi, le prestataire le moins difficile à satisfaire, en la matière, reste ING Direct qui offre la gratuité de tous les services de base, et notamment celle de la carte bancaire Gold MasterCard, dès lors que les ressources mensuelles s’élèvent à au moins 750 €, Boursorama Banque et Fortuneo ayant, quant à elles, fixé des montants respectifs un plus haut, de l’ordre de 1 350 € minimum et 1 500 €, pour les moyens de paiement de base, et de 2 400 € et 2 300 €, pour la carte Visa Premier et la carte Gold MasterCard, la détention d’une épargne de 5 000 € permettant également, chez chacun de ces prestataires, d’obtenir la solution de base, 10 000 €, chez Boursorama Banque, et 15 000 €, chez Fortuneo, étant ensuite demandés pour les versions plus haut de gamme.

Dressant un constat relativement clair, selon lequel les banques en ligne présentent réellement les offres les plus compétitives en termes de tarifs, cette nouvelle enquête conforte les usagers dans leur intention, de plus en plus fréquente, de faire, de l’un de ces nouveaux prestataires, son principal interlocuteur, ces derniers s’étant bien rendu compte, à présent, que la qualité de services était aussi au rendez-vous, mettant un terme aux craintes liées au départ au manque de proximité, la relation entre chaque partie semblant même être améliorée avec ce nouveau mode de fonctionnement.