Les actualitÉs : Banque en ligne

02.02.2012

Les Français à la recherche d’une plus grande sécurité concernant les moyens de paiement selon le deuxième Baromètre IFOP – Wincor Nixdorf

Intervenant dans une période marquée par la crise économique et la morosité des Français, dont le moral aurait atteint, selon le dernier rapport de l’INSEE, datant du 5 janvier 2012, son plus bas niveau depuis 2008, le deuxième Baromètre IFOP – Wincor Nixdorf concernant les Français et le paiement électronique laisse apparaître une certaine modification du comportement des usagers envers les moyens de paiement électronique, ceux-ci témoignant, en effet, d’une certaine méfiance, voire même défiance, à l’égard de ces nouvelles solutions.

Si les Français restent particulièrement équipés en matière de moyens de paiement, puisque l’enquête révèle que ceux-ci sont encore aujourd’hui 95 % à disposer d’un carnet de chèques, 89 % à pouvoir mettre en place un prélèvement automatique et 82 % à avoir accès aux virements bancaires, ceux-ci se révèlent être particulièrement consommateurs dans ce domaine, puisque quatre personnes sur cinq y auraient recours, les moyens de paiement électronique restant, quant à eux, moins répandus, seulement 67 % des usagers disposant d’une carte bancaire à débit immédiat.

Apportant un certain nombre d’informations intéressantes, le Baromètre IFOP – Wincor Nixdorf a ainsi permis de mettre en évidence, en ce début d’année 2012, marqué par la crise de la zone euro, une augmentation de la méfiance des usagers envers les moyens de paiement dématérialisés, l’utilisation des cartes bancaires à débit différé ayant chuté de 8 % par rapport à l’année passée, les solutions proposées par les organismes de crédit connaissant, quant à elles, une évolution identique avec un retrait de 5 points.

Reconnaissant toutefois les avantages apportés par les moyens de paiement électronique, les usagers restent convaincus par la rapidité et la simplicité que ceux-ci offrent par rapport à l’argent liquide, ces deux avantages se trouvant cités respectivement par 63 % et 62 % des personnes interrogées, seulement 42 % d’entre elles ajoutant la sécurité, montrant bien ici les principaux reproches faits à ces solutions, 40 % des utilisateurs s’étant déjà vu refuser un paiement malgré un solde suffisant, et 33 % retenir leur carte bancaire sans raison par un distributeur automatique.

Plus inquiétant pour les établissements bancaires, il semblerait que le contexte de crise économique actuel ait, une nouvelle fois, réveillé les préoccupations des Français concernant les achats en ligne, soulignant la confiance que ceux-ci ont placée dans le virement bancaire et la carte à débit immédiat, qui se trouvent plébiscités par respectivement 94 % et 91 % des personnes interrogées, le Baromètre IFOP – Wincor Nixdorf révélant aussi que 27 % des usagers sont aujourd’hui réticents à l’idée d’effectuer un paiement en ligne, alors que ceux-ci n’étaient que 21 % il y a à peine une année.

Particulièrement ouverts aux innovations, les Français semblent effectivement prêts à adopter de nouvelles solutions, celles-ci devant toutefois leur apporter une sécurité supplémentaire, 69 % des usagers étant favorables au remplacement du code de leur carte bancaire par la lecture de leur empreinte digitale, seulement 35 % d’entre eux s’opposant à cette nouvelle solution du fait de la collecte de leurs empreintes digitales, soulignant, une fois encore, leur volonté de privilégier la sécurité, cette exigence se trouvant confirmée par la forte demande de carte bancaire à usage unique, formulée par plus de 66 % des usagers.

Intervenant dans un contexte de crise économique, le Baromètre IFOP – Wincor Nixdorf vient aussi apporter un nouvel éclairage sur le paiement sans contact par téléphone mobile, mettant en évidence un fort rejet de la part des Français, qui restent peu convaincus par cette solution, 64 % d’entre eux se disant défavorables à sa mise en place, impliquant généralement le changement de leur téléphone portable, cette solution faisant les frais la crise économique actuelle, puisque 72 % des usagers sont opposés à l’idée de renouveler leur mobile pour bénéficier de ce nouveau moyen de paiement.

Constituant ainsi un indicateur particulièrement important pour les établissements bancaires, dans la mesure où celui-ci leur offre la possibilité de prendre rapidement connaissance des attentes de leurs usagers, en matière de moyens de paiement, le Baromètre IFOP – Wincor Nixdorf vient apporter un nouvel éclairage sur le paiement sans contact, comme le souligne lui-même Steve  Bousabata, Directeur Banking Wincor Nixdorf France : « le sans contact ou le paiement mobile, soutenus par les acteurs de la téléphonie ou du monde de l’Internet, devront pour convaincre, démontrer à la fois une sécurité accrue et faire l’objet d’efforts de pédagogie appuyés de la part des banques comme des commerçants ».