Les actualitÉs : Banque en ligne

22.02.2013

L’UFC – Que Choisir monte au créneau pour l’adoption de l’information préalable sur les frais bancaires

frais bancaires UFC Que Choisir

Intégrée au projet de loi de séparation et de régulation des activités bancaires, l’information préalable sur les frais bancaires ne cesse de faire couler de l’encre, attisant les tensions entre établissements et associations de consommateurs et d’usagers, et se trouve, aujourd’hui, à l’origine d’un vif débat dont le résultat sera connu lors du vote du texte par les députés, dont la position reste attendue avec impatience.

L’information préalable sur les frais bancaires, un dispositif complexe et coûteux pour les professionnels

Devant constituer une modification particulièrement importante dans la relation entre établissements bancaires et usagers, l’information préalable sur les frais bancaires reste toutefois particulièrement critiquée par les professionnels du secteur, qui voit en ce dispositif un mécanisme complexe et coûteux à mettre en place, raison pour laquelle ceux-ci souhaitent que les députés écartent cette mesure du projet de loi de séparation et de régulation des activités bancaires et confient son étude au Comité Consultatif du Secteur Financier.

L’UFC – Que Choisir inquiète quant à l’adoption de l’information préalable sur les frais bancaires

Constituant une demande forte de l’UFC – Que Choisir, qui y voit un moyen d’assainir un peu plus les relations entre clients et établissements bancaires, la mise en place de l’information préalable sur les frais bancaires semble donc remise en question, raison pour laquelle l’association, dans son dernier communiqué, à réaffirmer sa volonté de voir le dispositif adopté, balayant les objections des professionnels en rétorquant à ceux-ci que la mise en place d’un tel mécanisme pourrait être effectué en décalant simplement d’un mois la perception des frais bancaires.