" "

Les actualitÉs : Banque en ligne

29.01.2014

Les banques en ligne, 2 à 3 fois moins chères

L’association de défense des consommateurs CLCV et Mieux Vivre Votre Argent ont publié leur rapport annuel sur l’évolution des tarifs bancaires en France. Le panel couvre les 135 banques de détails exerçant sur tout le territoire français ainsi que les banques en ligne. Si l’ensemble des tarifs a bel et bien augmenté, l’offre des banques en ligne reste la plus compétitive. 

Cette année, le palmarès des frais bancaires issu de l’enquête menée conjointement par l’association CLCV et Mieux Vivre Votre Argent intègre neufs banques en ligne, dont les enseignes filiales des compagnies d’assurance. Ainsi, ont été comparés les tarifs en vigueur au 1er février 2014 chez Hello bank, Fortuneo, Boursorama Banque, e.LCL, Monabanq., ING Direct, Allianz Banque, Axa Banque et Groupama Banque et sa filiale Océan Indien.

Il ressort de cette enquête une facture moyenne annuelle calculée par profil de consommateurs. Sont ainsi distingués les « petits consommateurs » individuels, les « consommateurs moyens » qui ciblent les couples dont l’équipement bancaire comprend au moins un PEA et 2 cartes de paiement internationales, puis les « gros consommateurs » qui passent de plus nombreuses opérations de bourse et disposent d’une carte bancaire haut de gamme.

Le profil petit consommateur mieux loti chez les banques en ligne

Avec leur carte bancaire gratuite et, très souvent, l’absence de commission d’intervention, la facture annuelle moyenne des banques en ligne est de moins de 20 € pour un petit consommateur. Dans les banques de réseau, il lui en coûterait près de 64 €. Sur la base de ces factures moyennes, les banques en ligne apparaissent trois fois moins chères.

Seulement voilà. Aussi compétitif que cela soit, est-ce bien normal de payer encore un petit quelque chose quand la gestion des comptes à distance repose entièrement sur le client ? Justement, cette facture moyenne masque l’écart entre les banques en ligne telles que Boursorama Banque, Hello Bank, Fortuneo et ING Direct, où le compte bancaire est gratuit, et les marques des assurances. Leurs conditions sont différentes et la moyenne des frais annuels atteint par exemple chez Axa Banque les 47 €.

Cette enquête ne dispense donc pas de regarder où l’on met les pieds.

Les tarifs avantageux des banques en ligne pour les consommateurs moyens

Pour les ménages bien équipés en services bancaires, dits couples actifs, les banques en ligne s’avèrent très économiques. L’enquête CLCV calcule une facture annuelle moyenne de 98,25 €, soit deux fois moins cher que dans les banques de réseau.

Cependant, cette moyenne de frais ne renseigne pas réellement sur la réalité des tarifs pratiqués. Tandis que la banque en ligne ING Direct ne représentera que 3,20 € de frais pour les profils de consommateurs moyens, Axa Banque leur facture près de 185 €, montant assez proche de ceux observés chez les banques classiques.

S’agissant d’un profil plaçant de l’épargne sur un PEA, les banques en ligne sont une fois de plus avantagées par la gratuité des droits de gardes et frais de courtages. Lorsqu’ils sont facturés, les tarifs restent très compétitifs, l’enquête référençant Fortuneo qui facture 1,80 € le PEA de 19 000 € et 93,60 € le PEA de 50 000 €.

Les plus forts consommateurs de services bancaires gagnants chez une banque en ligne

Sur le profil des gros consommateurs, à savoir les couples qui boursicotent régulièrement et sont chacun titulaires d’une carte Visa Premier ou Gold, les frais moyens annuels des banques en ligne s’élèvent à 337 € contre une moyenne de 547 € chez les banques traditionnelles. Les banques à distance s’avèrent là encore moins chères, une réduction de l’ordre de 38%.

Sur le marché des banques en ligne, la facture annuelle la moins chère est celle de Fortuneo à 123,60 € et la plus chère est celle d’Axa Banque à 555,20 €.

L’allègement de la facture se fait notamment sur le coût de la carte bancaire qui peut grimper au-delà de 120 € dans les banques classiques, alors qu’elle est gratuitement délivrée chez Fortuneo, ING Direct, Boursorama banque et Hello bank.

Un seul bémol à ce panorama des banques en ligne est la progression accélérée des tarifs sur un an comparée à la relative stabilité des tarifs des banques de réseau. L’enquête CLCV-Mieux Vivre Votre Argent souligne une inflation de +2,30% sur le profil « petit consommateur », +1,77% pour les « consommateurs moyens » et +0,92% sur le profil « gros consommateur ». Cette augmentation est essentiellement tirée par les enseignes des assurances comme Axa Banque et Groupama qui ont indexé leurs tarifs à la hausse pour les trois profils de consommateurs. Cependant, cette inflation n’est pas d’une ampleur à remettre en question l’avantage tarifaire des banques en ligne.