Funcas relève ses prévisions de croissance du PIB espagnol à 1,3 % en 2023

Funcas améliore ses prévisions de croissance du produit intérieur brut (PIB) espagnol de deux dixièmes, à 1,3% en 2023, et relève ses estimations pour 2022 de 4,5% à 5%.

Cet ajustement est dû, comme ils l’expliquent dans leur dernier rapport, à la révision à la hausse par l’Institut national de la statistique (INE) des données des comptes nationaux pour les trois premiers trimestres de l’année dernière, ainsi qu’à une augmentation des estimations de la plupart des panélistes en raison de l’amélioration des prévisions pour le dernier trimestre : la croissance est désormais estimée nulle, contre les -0,4 % attendus dans le panel de novembre.

Quant au profil trimestriel attendu pour cette année, une croissance nulle est également attendue au premier trimestre, suivie de hausses d’environ 0,5 %-0,6 % pour le reste.

Plus précisément, et selon les projections publiées jeudi, la croissance du PIB proviendra entièrement de la contribution de la demande intérieure, tandis que la contribution du secteur extérieur sera nulle.

En revanche, le ralentissement par rapport à 2022 se fera sentir dans la consommation privée, les investissements et le commerce extérieur, tandis que la consommation publique retrouvera des taux positifs, par rapport à la baisse de l’année dernière.

L’inflation, selon les panélistes, continuera à baisser. La prévision du taux annuel moyen pour cette année est réduite d’un dixième de point de pourcentage, à 4 %. Le taux de variation annuel en décembre serait de 3,7%. Quant à l’inflation sous-jacente, elle est en hausse de cinq dixièmes de point à 4,5% en moyenne annuelle.

En ce qui concerne le marché du travail, le consensus prévoit une croissance de l’emploi de 3,7 % en 2022 et de 1 % en 2023, soit une baisse de deux dixièmes et d’un dixième, respectivement, par rapport au panel de novembre. Le taux de chômage annuel moyen se serait établi à 12,9 % en 2022, après avoir augmenté d’un dixième de point de pourcentage pour atteindre 13 % cette année.

Les panélistes s’attendent à un déficit public de 4,5 % du PIB en 2022, soit trois dixièmes de point de pourcentage de moins que dans le panel précédent et une estimation inférieure à celle du gouvernement, qui chiffre le déficit à 5 %. En 2023, le déficit s’établira à 4,3 %, ce qui est dans ce cas supérieur aux prévisions du gouvernement (3,9 %).

Dans un environnement mondial très incertain, mais où certains des facteurs à l’origine de la flambée de l’inflation et de la faiblesse de l’économie sont moins intenses, les taux d’intérêt continueront à augmenter, mais à un rythme plus lent, comme l’ont indiqué les panélistes.

De l’avis des experts de Funcas, la facilité de dépôt de la BCE sera proche de 3 % à la fin de 2023, et l’Euribor se situera autour de 3,5 %.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *