Avec la la flambée des prix de l’immobilieril semble de plus en plus difficile de se lancer dans l’aventure de la acquisition d’un bien immobilier. Les acheteurs potentiels doivent comparer d’innombrables options pour obtenir la meilleure offre qui réponde à vos besoins. Mais quelles sont les communes les moins chères d’Espagne ?

Il semble que Fuente Obejunaà Cordoue, occupe la première place avec une moyenne de 334 euros par mètre carréselon les données d’Idealista. Le podium est également complété par deux municipalités de la province d’Andalousie, avec Bélmez en deuxième position, avec des prix de 340 euros le mètre carré, et Peñarroya-Pueblonuevo à la troisième place, avec 416 euros.

La liste est complétée par la municipalité murcienne de Bullas, avec 419 euros par mètre carré, suivi de Campo de Criptanaavec 432 euros, et Villanueva de los Infantes, avec 452 euros par mètre carré, tous deux à Ciudad Real. Au-dessus de 450 euros, on trouve également Corral de Almaguer à Tolède, avec 454 euros, Socuéllamos à Ciudad Real, qui enregistre une moyenne de 458 euros, ou Bembibre, avec 459 euros, et Villablino, avec 462 euros par mètre carré, tous deux à León.

Viennent ensuite les localités de Horcajo de Santiago à Cuenca, avec 465 euros, Macael à Almeria, dont le prix moyen est de 469 euros, Miguel Esteban à Tolède, avec 472 euros, Navarrés à Valence, qui s’élève à environ 475 euros par mètre carré, Santo Domingo-Caudilla, avec 477 euros, et Mora à Tolède, à 483 euros le mètre carré.

Le classement est complété par Tijola à Almería, qui propose des appartements à 484 euros le mètre carré, Fuente Vaqueros à Grenade, pour 484 euros, Sonseca à Tolède, avec une moyenne de 486 euros par mètre carré, et Vélez Blanco à Almería, à 489 euros le mètre carré.

Enfin, au-delà de 500 euros, on trouve les municipalités de Illora à Grenade, avec une moyenne de 502 euros par mètre carré, Castuera à Badajoz et Torralva de Calatrava à Ciudad Real, tous deux avec une moyenne de 504 euros par mètre carré, et Navahermosa à Tolède et Enguera à Valence, qui s’élève à environ 507 euros par mètre carré.

D’autre part, l’étude analyse les localités les plus abordables de chacun des États membres de l’Union européenne. 17 communautés autonomes Communautés autonomes espagnoles. A cet égard, outre celles qui occupent les 25 premières places, trois autres régions autonomes ont des marchés pour les inférieurs à 600 euros.

Ainsi, la ville la moins chère de Galice est la ville d’Orense. Nogueira de Ramuín, avec 543 euros le mètre carré. Pour sa part, en Catalogne, c’est la Tarragona Santa Barbara, avec 546 euros par mètre carré, et dans les Asturies San Martín del Rey Aurelio enregistre une moyenne de 556 euros par mètre carré.

Vient ensuite la ville la moins chère d’Aragon, la ville de Saragosse. Caspeoù les propriétaires demandent en moyenne 642 euros par mètre carré, suivie par La Rioja, avec la municipalité de Alfaro, qui enregistre une moyenne de 697 euros, Cantabria, avec Campo de Enmedio, où la moyenne est de 707 euros par mètre carré, suivi de Castejón en Navarre, avec 793 euros ; Réservoir à Santa Cruz de Tenerife, avec 896 euros ; et Cadalso de los Vidrios à Madrid, avec une moyenne de 902 euros par mètre carré.

Enfin, le plus cher est celui des îles Baléaresoù la commune la moins chère, Sant Joan, a un prix moyen de 1 237 euros par mètre carré, suivie de Oion à Álava, comme le moins cher du Pays basque, à 1 131 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *