Le taux hypothécaire moyen a augmenté en juin pour atteindre 1,8 %, soit le niveau le plus élevé depuis février 2020.

Banque

Le site hypothèques Les prêts hypothécaires deviennent plus chers et la hausse de l’Euribor en est la cause. L’indice a augmenté presque sans relâche depuis février dernier et est devenu positif en avril, ce qui a complètement modifié le panorama des prêts hypothécaires. D’une part, les remboursements des prêts variables référencés à l’Euribor sont en hausse (de plus de 1 000 euros en moyenne). De l’autre, les institutions financières augmentent les taux d’intérêt fixes afin d’orienter les contrats vers les taux variables et ainsi bénéficier de la hausse du taux hypothécaire par excellence.

Dans ce contexte, le taux moyen auquel les entités espagnoles ont accordé des prêts pour des hypothèques en juin s’est élevé à 1,799 %, soit le niveau le plus élevé enregistré depuis février 2020, selon les données de la Banque d’Espagne recueillies par l’Association espagnole des hypothèques (AHE).

Le taux moyen des prêts hypothécaires sur trois ans pour l’achat d’un logement gratuit accordés par des entités en Espagne a augmenté pour le quatrième mois consécutif, pour atteindre 1,799 %, par rapport au taux de 1,624 % enregistré en mai. Dans tous les cas, la moyenne reste inférieure à 2 %, un niveau qui n’a pas été atteint depuis juin 2019.

L’Euribor, qui sert de référence à la plupart des quatre millions de prêts à taux variable en Espagne, a clôturé le mois de juin à 0,852 %, son plus haut niveau depuis août 2012, où il s’élevait à 0,877 %. Ce mois-là, il a dépassé la barre des 1 % sur une base quotidienne pendant plusieurs jours, pour la première fois en près de dix ans. Bien que le mois de juillet ait commencé par des cotations plus modérées, l’Euribor à 12 mois a dépassé 1 % pendant plusieurs jours. Mercredi, il a atteint son plus haut niveau depuis le début de l’année à 1,164 % en taux quotidien et a placé la moyenne mensuelle à 0,959 %, à la veille de la réunion de la BCE.

Jeudi, l’autorité monétaire relèvera ses taux d’intérêt pour la première fois en 11 ans et le marché doute qu’elle le fasse de 25 ou 50 points de base.

Pour sa part, le taux moyen des prêts hypothécaires d’un à cinq ans pour l’achat de logements libres accordés par les établissements de crédit de la zone euro s’est établi à 1,860% (en référence au mois précédent).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.