BBVA et la Fondation Valora donnent une seconde vie à des biens désaffectés

L’année dernière, BBVA, par l’intermédiaire de la Fondation Valora, a fait don de près de 35 000 unités d’articles tels que du mobilier et du matériel de bureau, du matériel médical et de santé acquis pendant la pandémie, et des produits dérivés. Grâce à cette action d’économie circulaire, plus de 77 407 personnes de 76 organisations à but non lucratif qui aident différents groupes sociaux en ont bénéficié. La banque a effectué des dons en nature sans interruption depuis le début de sa collaboration avec la Fondation, il y a plus de trois ans.

Ces objets, pour lesquels la Fondation Valora a reçu 267 demandes, ont eu des destinataires et des utilisations différents, mais tous avec deux objectifs essentiels pour le développement durable : aider les plus nécessiteux et les bénévoles des ONG – ce qui signifie contribuer à la durabilité sociale – et donner une seconde vie aux objets – promouvoir la durabilité environnementale -.

Sur les 34 811 articles donnés par BBVA entre mai 2022 et 2023 à la Fondation Valora, dont l’objectif est de satisfaire et de répondre aux besoins fondamentaux des institutions et des centres de soins en leur fournissant des produits et des surplus de toutes sortes, 2 043 étaient des meubles tels que des tables, des chaises, des armoires et des commodes. À cela s’ajoutent 648 articles de bureau, 387 articles ménagers, 517 œuvres décoratives appartenant au patrimoine historique de BBVA, 39 lits d’hôpitaux et respirateurs, 3 159 boîtes de masques et gels hydroalcooliques acquis au début de la pandémie, ainsi que 28 027 articles de merchandising.

Le mobilier a été utilisé pour les espaces physiques où les bénévoles des organisations travaillent et organisent leurs réunions, tandis que le merchandising a permis, entre autres, de réaliser des tombolas solidaires, de les distribuer aux personnes des organisations lors de périodes telles que la rentrée scolaire – en soutien aux enfants à faibles ressources – ou Noël, ou encore d’équiper les organisations elles-mêmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *