BBVA obtient un bénéfice net de 5,961 milliards d'euros au cours des neuf premiers mois de 2023

BBVA a obtenu un bénéfice net de 5,961 milliards d’euros au cours des neuf premiers mois de 2023, soit une hausse de 24,3 % par rapport à la même période en 2022, a indiqué la « banque bleue » mardi 31 octobre.

En excluant l’effet de l’inflation, la hausse du bénéfice à taux de change constant a été de 37,9%, a précisé la banque. La forte augmentation s’est produite malgré le fait que la banque a dû faire face à un paiement de 215 millions d’euros pour l’impôt extraordinaire sur les banques en Espagne.

« Au cours des neuf premiers mois de l’année 2023, nous avons obtenu d’excellents résultats, grâce à l’évolution positive des revenus récurrents. Nous sommes l’une des banques les plus efficaces et les plus rentables d’Europe, avec une rentabilité qui a déjà atteint 17%. Ces résultats nous permettent de continuer à générer de la valeur pour nos parties prenantes et de contribuer au progrès de la société », a déclaré Onur Genç, président et COO de BBVA.

Le revenu total de la banque entre janvier et septembre s’est élevé à 22 104 millions d’euros, soit une augmentation de 21,1 % par rapport à la même période en 2022. Sur ce chiffre, les revenus nets d’intérêts ont augmenté de 29,4 % pour atteindre 17 843 millions d’euros, tandis que les revenus nets de frais et de commissions se sont élevés à 4 594 millions d’euros, en hausse de 13,6 %.

Le revenu net de négociation a eu un impact positif sur le revenu brut de 1 430 millions d’euros, en baisse de 14,3 %, tandis que les autres revenus et charges d’exploitation ont eu un impact négatif de 1 763 millions d’euros, en hausse de 41,3 %. Cette augmentation est due en grande partie à la fiscalité, bien qu’elle ait été atténuée par une contribution moindre au Fonds de résolution unique (FRU) en Espagne.

Les frais de personnel du groupe financier entre janvier et septembre se sont élevés à 4 837 millions d’euros, en hausse de 19,3 %, tandis que les autres frais administratifs ont augmenté de 20,4 % pour atteindre 3 350 millions d’euros. L’impact de la dépréciation et de l’amortissement s’est élevé à 1 054 millions d’euros.

La dépréciation des actifs financiers non évalués à la juste valeur s’élève à 3 203 millions d’euros, en hausse de 34,6 %, tandis que la banque a décidé de réduire ses nouvelles provisions pour défaut de paiement de 12,8 %, à 210 millions d’euros.

Au total, le bénéfice avant impôts s’élève à 9 487 millions d’euros, soit une augmentation de 20,9 % par rapport aux neuf premiers mois de 2022.

En ce qui concerne les comptes du seul troisième trimestre 2023, BBVA affiche un bénéfice net attribuable de 2 083 millions d’euros, en hausse de 13,3 %. Le total des revenus entre juillet et septembre a atteint 7 956 millions d’euros, en hausse de 16,3%.

Par zone géographique, le Mexique reste la région qui contribue le plus aux bénéfices (deux tiers du total), avec 3 987 millions d’euros, en hausse de 36,6 %, tandis que l’Espagne a clôturé la période avec des bénéfices de 2 110 millions d’euros, en hausse de 61,8 %.

Dans le reste de l’Amérique latine, BBVA a enregistré des bénéfices de 496 millions d’euros, en baisse de 20,6 %, tandis que l’activité en Turquie a augmenté de 10,2 % pour atteindre un bénéfice net de 367 millions d’euros.

En ce qui concerne les activités en Espagne, BBVA a souligné que le total des prêts a diminué en raison de l’amortissement des prêts hypothécaires par certains clients et du désendettement des grandes entreprises. Cette baisse a été atténuée par le « dynamisme » des activités de crédit à la consommation et de cartes, ainsi que par le secteur public et les PME.

L’activité de banque d’investissement, que BBVA décompose mais ne comptabilise pas comme une activité distincte, a enregistré un bénéfice net de 1 763 millions d’euros, en hausse de 32,8 %. Le revenu total de cette activité a augmenté de 24 % pour atteindre 3 743 millions d’euros.

Au 30 septembre 2023, le bilan de BBVA affichait des actifs de 757 336 millions d’euros, soit 2,7 % de plus qu’un an auparavant, dont 376 336 millions de prêts et avances aux clients, soit 4,2 % de plus qu’à la fin du mois de septembre de l’année dernière.

Le groupe a réussi à augmenter son volume d’actifs malgré le changement de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE), qui a conduit l’entité à réduire ses liquidités déposées dans les banques centrales de 24,1 %, à 66 859 millions d’euros.

Sur l’ensemble du portefeuille de crédits, les crédits aux entreprises ont augmenté de 1,2% par rapport au neuvième mois de l’année dernière, tandis que le portefeuille de crédits hypothécaires a atteint 93.306 millions d’euros, soit moins de 0,1% de plus qu’un an plus tôt. L’activité de crédit à la consommation s’est élevée à 38.672 millions d’euros, en hausse de 6,5%, tandis que l’activité de cartes de crédit a atteint 21.350 millions d’euros, en hausse de 29,8%.

Le portefeuille de crédits avec le secteur public s’élève à 23 178 millions d’euros à la fin des neuf premiers mois de 2023, en hausse de 13,1 % sur un an.

La banque a également enregistré un passif de 704 283 millions d’euros, en hausse de 2,4 %. Les dépôts des clients ont augmenté de 3,5 % au cours de l’année écoulée pour atteindre 403 661 millions d’euros.

Bien que les dépôts aient augmenté, les dépôts à vue ont diminué de 1,5 % pour atteindre 309 847 millions d’euros, tandis que les dépôts à terme ont augmenté de 22,5 % pour atteindre 90 102 millions d’euros.

Les fonds de la clientèle hors bilan s’élevaient à 160.485 millions d’euros au 30 septembre, en hausse de 6,6%. Par produit, les fonds placés dans des fonds communs de placement et des portefeuilles gérés s’élevaient à 129.985 millions d’euros, en hausse de 20%, tandis que les plans de pension ont baissé de 30,3% à 27.304 millions d’euros.

BBVA a clôturé le troisième trimestre avec un ratio NPL pour l’ensemble du groupe de 3,3 %, soit une amélioration de trois points de base par rapport au trimestre précédent. Le rendement ajusté des capitaux propres corporels (RoTE) a été de 17 %, soit une amélioration de 1,4 point de pourcentage.

Le ratio de capital CET1 de BBVA a augmenté de 28 points de base par rapport à l’année précédente pour atteindre 12,73 %, y compris l’impact de 1 000 millions d’euros du programme de rachat d’actions lancé en octobre. Le ratio de capital total a augmenté de 55 points de base à 16,51%.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *