La BCE maintient l'exigence de fonds propres d'Abanca pour 2024

La Banque centrale européenne (BCE) a maintenu pour 2024 les exigences prudentielles minimales de fonds propres imposées à Abanca en 2023, une fois que le processus de révision et d’évaluation prudentielles (SREP) aura été achevé, comme l’a indiqué la banque à la Commission nationale espagnole du marché des valeurs mobilières (CNMV).

Plus précisément, la décision de la BCE stipule que le ratio CET1 de la banque restera à 8,125 % et que le ratio minimum de capital total restera à 12,50 %.

Ces exigences comprennent l’exigence minimale du premier pilier de 4,50 % pour le CET1 et de 8,00 % pour le capital total, l’exigence du deuxième pilier de 1,125 % pour le CET1 et de 2,00 % pour le capital total, ainsi que le volant général de conservation des fonds propres de 2,50 %.

Au 30 septembre 2023, Abanca avait un ratio CET1 consolidé « phase-in » de 12,83%, qui se compare « confortablement » à l’exigence de 8,125%.

En termes de capital total, le ratio s’élevait à 17,34 %, ce qui est également  » confortable  » par rapport à l’exigence minimale de 12,50 %.

Abanca souligne que si l’on inclut l’effet  » pro forma « , également au 30 septembre, de l’incorporation de Targobank España (effective le 30 octobre 2023), les ratios s’élèveraient respectivement à 12,34% et 16,63%, restant  » clairement  » au-dessus des minimums réglementaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *