BBVA propose une nouvelle façon de signer les transactions

BBVA vient de mettre à la disposition de ses clients et non-clients en Espagne un outil qui leur permet de vérifier l’état de leur santé financière.

Ce service est disponible sur le site de la banque et peut être utilisé en incluant des données telles que le montant de vos revenus mensuels, le montant que vous consacrez chaque mois à votre hypothèque ou au remboursement d’éventuels prêts, ainsi que les dépenses fixes et l’épargne dont vous disposez. Vous obtenez ainsi une « vue d’ensemble » de l’état de votre santé financière.

Sur la base des données saisies par l’utilisateur, des pistes d’amélioration de sa santé financière sont indiquées, comme la réduction de ses dettes ou le contrôle de ses frais fixes.

En outre, les clients de la banque peuvent également accéder à cet outil – et à d’autres fonctionnalités contenant des informations plus détaillées sur les finances de leur ménage – via l’application mobile.

En plus de cet outil, la banque propose deux autres outils sur son site web destiné à aider les clients et les non-clients à prendre le contrôle de leurs finances personnelles.

D’une part, le calculateur de budget mensuel et d’épargne ’50/30/20′ qui permet de voir la répartition du revenu mensuel en tenant compte des critères de santé financière qui conseillent d’allouer – dans la mesure du possible – 50 % aux dépenses fixes ; 30 % aux dépenses variables ; et 20 % à l’épargne.

D’autre part, il propose un calculateur de coussin financier qui aide à calculer la somme d’argent dont une personne devrait disposer pour faire face à d’éventuels événements imprévus. Ce coussin financier permet de faire face à tous les imprévus, qu’ils soient mineurs (panne d’un véhicule ou d’un appareil ménager, frais médicaux, frais de communauté, etc.) ou qu’il s’agisse d’une interruption ou d’une réduction des revenus réguliers.

Ainsi, ce simulateur permet de calculer le montant d’un éventuel fonds d’urgence en fonction des revenus et des dépenses mensuels saisis par l’utilisateur et de la durée pendant laquelle une personne pourrait vivre sur ses économies sans perdre sa qualité de vie actuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *