S&P souligne les perspectives de Banco Sabadell et Cajamar

S&P Global Ratings affirme que les perspectives du secteur financier espagnol sont stables, à l’exception de Banco Sabadell, qui se distingue par son évolution positive, ainsi que de Cajamar, qui augmentera notamment sa rentabilité en 2024 après avoir achevé ses plans de restructuration et d’efficacité avec un retard par rapport à d’autres entités, ce qui a conduit à ce que ses effets se fassent sentir cette année.

Par ailleurs, les banques espagnoles se portent mieux que leurs homologues européennes parce qu’il n’y a pas eu de réévaluation totale des portefeuilles, et aussi parce que la « lente migration » vers les dépôts à terme contient les coûts de financement.

De plus, la détérioration de la qualité des actifs sera contenue en 2024 et les rendements des entreprises seront « solides », bien que les actifs non performants (NPA) atteindront leur maximum cette année après avoir grimpé à 5,5 %.

L’agence a ajouté que les institutions espagnoles ont moins besoin d’aller sur le marché pour se financer en s’appuyant davantage sur les dépôts et sur leurs réserves de liquidités « élevées », ce qui les place en bonne position pour faire face à un resserrement des liquidités. De même, S&P a souligné que la rentabilité financière sera suffisante pour soutenir le capital des entreprises et rémunérer les actionnaires.

Au niveau européen, la combinaison d’un ralentissement de l’économie et d’un environnement de taux d’intérêt élevés entraînera une certaine détérioration des portefeuilles. Le coût du crédit augmentera également, mais à partir de niveaux historiquement bas, ce qui peut être interprété comme une « normalisation » du coût du crédit. Le rendement moyen sera de 8,2 % avec de bons résultats en 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *