La Fundación Ibercaja reprend ses rencontres littéraires "Mardis du livre"

Avec la nouvelle année, la Fundación Ibercaja a décidé de reprendre les rencontres littéraires « Martes de libros », dans le cadre de son programme culturel.

Il s’agit d’un cycle au cours duquel la Fundación Ibercaja réunit les écrivains les plus remarquables de la scène nationale, y compris des noms établis et émergents, pour partager leurs dernières nouveautés dans le cadre d’un dialogue avec des journalistes et des écrivains de renom.

Les premières conversations de cette année réuniront le finaliste du prix Planeta 2023, Alfonso Goizueta, le récent lauréat du prix Nadal, César Pérez Gellida, ainsi que Máximo Huerta, Luis Landero, Mayte Uceda, Boticaria García et Ignacio Martínez de Pisón.

Le premier « Mardi du livre » de l’année aura lieu le 23 janvier à 19 heures, avec la participation de Mayte Uceda, qui présentera son dernier roman El maestro de Azúcar, qui emmène le lecteur aux portes de la guerre d’indépendance à Cuba.

Lors d’une conversation avec l’écrivain et critique Pepe Melero, l’écrivaine racontera l’histoire de deux jeunes femmes qui, unies par le même destin et la loyauté familiale, émigrent vers ce pays des Caraïbes avec leurs vieilles haines et leurs vengeances.

Le mardi 6 février, le dernier livre de Boticaria García, Tu cerebro tiene hambre (Ton cerveau a faim), sera présenté. Le docteur Marián García relève le grand défi de mettre fin aux mythes et aux préjugés sur le surpoids et l’obésité.

Pour ce faire, elle aborde la perte de poids d’un point de vue informatif et divertissant, en s’appuyant sur les avis des meilleurs endocrinologues du pays et sur les dernières études scientifiques.

La faim émotionnelle, l’importance de l’exercice physique, les médicaments contre l’obésité qui font fureur sur TikTok et la génétique ne sont que quelques-uns des concepts qu’il aborde.

Le finaliste du Prix Planeta 2023, Alfonso Goizueta, 23 ans, sera au Patio de la Infanta le 13 février pour présenter La sangre del padre, un roman historique de plus de 600 pages sur Alexandre le Grand.

À travers ses deux visages, il raconte l’histoire de sa conquête du monde civilisé jusqu’à son arrivée en Inde, dans le but de faire en sorte que les lecteurs s’identifient à sa personne, à l’homme qu’il était et non au personnage historique.

Máximo Huerta, l’un des auteurs les plus influents de la scène culturelle espagnole, reviendra une fois de plus à « Martes de libros » pour présenter son dernier roman París despertaba tarde, qui sortira le 24 janvier.

Ce drame romantique ramènera les lecteurs dans les merveilleuses années 1920 de la capitale française, recréant le monde des artistes de Montmartre à travers sa protagoniste, une couturière talentueuse au cœur brisé qui se battra pour réaliser tous ses rêves.

Le programme littéraire se poursuivra le 27 février avec Luis Landero, lauréat du Premio Nacional de Narrativa et du Premio Nacional de las Letras Españolas, qui participera à un dialogue avec l’écrivain Ricardo Lladosa.

Auteur de romans tels que Juegos de edad tardía et Caballeros de fortuna et des autobiographies El guitarrista et Retrato de un hombre maduro, Luis Landero transmet à travers ses œuvres le plaisir d’écrire d’un auteur qui aime écrire ses histoires.

Le mois de mars verra la présence d’Ignacio Martínez de Pisón, de Saragosse, le 12, lors d’une conversation qui portera sur son dernier roman à succès, Castillos de fuego, dans lequel il recrée les premières années du régime franquiste, entre 1939 et 1945, en racontant le Madrid d’après-guerre et en réfléchissant à la manière dont les événements géopolitiques ont un impact sur la politique espagnole, sur le gouvernement franquiste et sur la vie des personnages inspirés de vies réelles ou qui ont réellement existé pendant cette période.

Ce premier trimestre des « Mardis du livre » s’achèvera le 19 mars avec César Pérez Gellida, récent lauréat du prix Nadal pour son roman Bajo tierra seca.

Avec les rencontres des « Mardis du livre », la Fundación Ibercaja souhaite créer un espace d’échange culturel et de dialogue, qui favorise la connaissance par le public des œuvres actuelles les plus remarquables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *