En novembre, un total de 32 645 hypothèques sur des logements ont été signées, ce qui représente une baisse de 19,1%. par rapport au même mois de l’année précédente, selon les données de l’Institut national des statistiques (INE). Le taux est en baisse depuis dix mois et c’est aussi le chiffre le plus bas pour un mois de novembre depuis 2020.

Le taux d’intérêt moyen des nouveaux prêts hypothécaires s’est établi à 3,27%.Il reste à son niveau le plus élevé depuis la fin de l’année 2015, mais se modère par rapport aux 3,32 % du mois d’octobre. Il n’avait pas baissé par rapport au mois précédent depuis décembre 2022.

Le taux d’intérêt moyen au moment de l’octroi était de 3,03 % pour les prêts hypothécaires à taux variable et de 3,53 % pour les prêts hypothécaires à taux fixe. La durée moyenne était de 24 ans.

L’avant-dernier mois de l’année, 46,8% des hypothèques sur logements ont été contractées à des taux d’intérêt variables (le pourcentage le plus élevé depuis janvier 2021) et 53,2 % à taux fixe.

Le montant moyen de ces opérations s’élève à 145 894 euros145 894 euros, soit une diminution de 0,5 %. Le capital prêté s’élève à environ 4.763 millions4 763 millions d’euros, soit une baisse de 19,5 %.

En ce qui concerne la modifications du registreEn novembre, le nombre total de prêts hypothécaires dont les conditions ont été modifiées et qui ont été enregistrés dans les registres fonciers a augmenté de 8,7% en taux annuel. Sur les 11 663 hypothèques dont les conditions ont été modifiées, 38,9% étaient dues à des changements de taux d’intérêt.

Les novations (ou modifications avec la même entité financière) ont augmenté de 4,1%, les subrogations au débiteur (changement de titulaire) de 59,5% et les subrogations au créancier (changement d’entité) de 22,8%.

Au niveau des communautés autonomes, les seules à avoir enregistré un taux de variation annuel positif du nombre de prêts hypothécaires sur logements en novembre ont été Castilla-La Mancha (40,9%) et Cantabria (8,0%). En revanche, La Rioja (-53,4%), l’Estrémadure (-45,4%) et les Iles Baléares (-39,4%) ont enregistré les plus fortes baisses. Par ailleurs, l’Andalousie (6 906), Madrid (6 364) et la Catalogne (5 140) sont les communautés autonomes qui ont enregistré le plus grand nombre d’hypothèques sur des logements.

Les données sur les hypothèques enregistrées en novembre maintiennent la tendance des mois précédents, avec une forte baisse d’une année sur l’autre », soulignent-ils dans Idealista, où ils estiment que « ce n’est probablement pas avant le début de l’année 2024 que nous commencerons à voir comment les hypothèques se développent ». ce processus de baisse est amorti« .

« La tendance à la baisse sera sans aucun doute une la dynamisation de l’activité hypothécaireLe rapport ajoute qu' »une nouvelle baisse du nombre de ventes et d’achats aurait un impact direct sur le volume des transactions hypothécaires, mais toujours en tenant compte de l’évolution des transactions immobilières ».

Pour Fotocasa, les chiffres « montrent que le ralentissement est une réalité et que, par conséquent, il y a un retour à des niveaux de normalité pré-pandémiques ». En outre, « que le boom du crédit hypothécaire est terminé et qu’une période de stabilisation et d’adaptation à la nouvelle politique monétaire à taux élevé commence ».

Ses prévisions pour la fin de l’année 2023 « sont très encourageantes, puisqu’elle s’attend à atteindre environ 385 000 approbations de prêts hypothécaires, faisant de cette année l’une des meilleures depuis 2011.« .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *