Banco Santander et BNP Paribas procèdent à une augmentation de capital de 88 millions d'euros dans un OPC

Banco Santander et BNP Paribas ont procédé à une augmentation de capital de 88 millions d’euros dans Unión de Créditos Inmobiliarios (UCI), dans le but de renforcer la solvabilité de cette joint-venture hypothécaire entre les deux entités.

Cette opération renforce la solvabilité d’Unión de Créditos Inmobiliarios en Espagne et au Portugal et est conforme à la nouvelle réglementation relative aux établissements de crédit financier (EFC), qui exige des niveaux de solvabilité équivalents à ceux des établissements de crédit.

Selon l’UCI, cet investissement de Banco Santander et BNP Paribas démontre la « confiance » de ses actionnaires dans son modèle d’affaires et sa stratégie à l’horizon 2024, qui s’articule autour de solutions de financement immobilier pour les particuliers et les associations de propriétaires.

Unión de Créditos Inmobiliarios détient une part de marché de près de 2 % du volume des prêts hypothécaires accordés en Espagne et au Portugal.

La coentreprise de Banco Santander et BNP Paribas a également voulu souligner sa position d’acteur  » pertinent  » dans le financement durable en vue de la décarbonisation du parc immobilier en Espagne et au Portugal. Plus précisément, l’année dernière, le financement durable total de la banque a représenté 19 % de sa production, augmentant de près de 50 % dans sa ligne de rénovation énergétique.

Philippe Laporte, directeur général adjoint de l’UCI, a déclaré :  » Notre objectif est de continuer à renforcer notre stratégie ESG et de connaître une croissance significative en 2024 en tirant parti de nos solutions de financement axées sur la satisfaction de la demande du secteur de l’immobilier résidentiel.

En juillet dernier, Pedro Megre a été nommé PDG du groupe dans le cadre d’un « mouvement stratégique » par les actionnaires de l’UCI, dans le but de positionner l’entité en tant qu’entreprise pertinente dans le domaine du financement durable.

A cette occasion, Philippe Laporte a également été nommé directeur général adjoint, dans le but d’améliorer le positionnement de l’OPC sur les marchés financiers internationaux, grâce à son expérience dans le secteur et sur le marché européen des titres adossés à des créances hypothécaires résidentielles (RMBS).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *