BBVA affiche un bénéfice record de 8,019 milliards d'euros en 2023

BBVA, présidée par Carlos Torres, a annoncé un bénéfice net attribuable record de 8 019 millions d’euros en 2023, ce qui représente une augmentation de 22% en euros courants par rapport au chiffre de 2022 si l’on ne tient pas compte de l’impact net de l’achat de succursales à Merlin au cours de cette année, selon la « banque bleue » à la Commission nationale du marché des valeurs mobilières (CNMV) mardi. En euros constants, l’augmentation est de 35%.

En incluant les éléments extraordinaires, les bénéfices ont augmenté de 40 %, 26 % si l’on tient compte de l’impact des taux de change. Pour le seul quatrième trimestre, le bénéfice déclaré de BBVA s’est élevé à 2 058 millions d’euros, soit 32 % de plus en euros courants et 57 % en euros constants. La banque s’attend à ce que le bénéfice attribuable continue de croître en 2024.

Il convient également de noter que ces résultats incluent la charge de 215 millions d’euros pour le prélèvement temporaire sur les établissements de crédit et les établissements de crédit financier, un montant qui a déjà été entièrement comptabilisé dans les résultats du premier trimestre 2023.

BBVA souligne également que le bénéfice récurrent par action a augmenté de près de 27%, stimulé par les rachats d’actions au cours de l’année.

La banque a également fait état d’une croissance des prêts dans tous les secteurs d’activité – à l’exception de l’Espagne, où ils ont légèrement baissé – et d’une amélioration des marges des clients, ce qui a permis d’augmenter les revenus nets d’intérêts de 29 %, à 23 089 millions d’euros. Il convient de noter la bonne performance de l’Espagne, du Mexique et de l’Amérique du Sud.

Les revenus nets de commissions se sont élevés à 6.288 millions d’euros, soit 21% de plus que l’année précédente. La contribution de la Turquie et du Mexique dans ce domaine est remarquable.

Dans l’ensemble, les produits d’intérêts nets et les commissions, qui représentent les revenus récurrents de l’activité bancaire, ont augmenté de 27 % par rapport à l’année précédente pour atteindre 29 377 millions d’euros.

En conséquence, le revenu net de négociation (RNT) a augmenté de 32 % en glissement annuel pour atteindre 2 183 millions d’euros, tandis que les autres produits et charges d’exploitation ont diminué de 2 018 millions d’euros.

Le revenu brut a augmenté de 30 % par rapport à l’année précédente pour atteindre 29 542 millions d’euros, tandis que le revenu net d’exploitation a atteint le chiffre record de 17 233 millions d’euros, en hausse de 39 %.

Au cours de l’exercice 2023, les charges d’exploitation ont été affectées par des  » taux d’inflation élevés  » dans les pays où le groupe est présent, de sorte que ce poste a atteint 12 308 M€, en hausse de 20 %.

La banque souligne toutefois que grâce à l’évolution positive des revenus bruts, le coefficient d’exploitation a été réduit de 370 points de base au cours de l’exercice pour s’établir à 41,7 %, un chiffre  » nettement meilleur  » que la moyenne des banques européennes comparables.

D’autre part, BBVA souligne que, dans un contexte de hausse des taux d’intérêt et de croissance des segments les plus rentables, la dépréciation des actifs financiers a augmenté de 34 % pour atteindre 4 428 millions d’euros, principalement en raison de besoins de provisionnement plus importants au Mexique et en Amérique du Sud.

En conséquence, le coût du risque cumulé a augmenté à 1,15 %, conformément aux attentes. Le ratio NPL est resté stable à 3,4 %, tandis que le ratio de couverture a baissé à 77 %.

BBVA souligne que, grâce à ces résultats, les indicateurs de rentabilité se sont améliorés  » ostensiblement  » : le rendement des capitaux propres tangibles (RoTE) s’est établi à 17,0 %, tandis que le rendement des capitaux propres (ROE) s’est établi à 16,2 % à la fin de 2023. En outre, la valeur comptable tangible par action plus les dividendes a augmenté de 20 % par rapport à l’année précédente.

Le ratio de capital CET1 entièrement chargé a clôturé l’année à 12,67 %, ce qui est nettement supérieur à la fourchette cible de 11,5 % à 12 %.

« 2023 a été une année très positive pour BBVA et ces excellents résultats nous permettent d’étendre l’impact positif que nous avons dans les pays où nous sommes présents et de créer de la valeur pour toutes nos parties prenantes : nos 71,5 millions de clients, près de 800 000 actionnaires, plus de 121 000 employés et la société dans son ensemble », a déclaré le président-directeur général de BBVA, Carlos Torres Vila.

La banque souligne également qu’entre janvier et décembre, elle a acquis plus de 11 millions de nouveaux clients, dont 65 % par le biais des canaux numériques. En ce sens, les ventes numériques, mesurées en unités, représentent désormais 79 % du total.

En outre, en 2023, BBVA a canalisé environ 70 milliards d’euros dans des activités durables, soit 39% de plus que l’année précédente. Depuis 2018, le groupe bancaire a mobilisé environ 206 milliards d’euros, à un rythme plus élevé que prévu pour atteindre l’objectif jusqu’en 2025.

Par domaines d’activité, la banque note que l’Espagne a généré un bénéfice attribuable de 2 755 millions d’euros en 2023, soit 65,3 % de plus que le résultat obtenu l’année précédente, qui incluait l’impact de l’achat de succursales à Merlin. En 2023, il convient de noter l’évolution favorable des revenus nets d’intérêts, qui ont continué à stimuler la croissance des revenus bruts, malgré l’inclusion du montant annuel total payé au titre de la taxe sur les banques.

Cependant, la géographie qui a généré 55,5 % des bénéfices est le Mexique, qui a enregistré des bénéfices de 5 340 millions d’euros, soit 17,1 % de plus qu’en 2022, grâce à l’augmentation significative du revenu net d’intérêts, stimulée par une « forte poussée » de l’activité de prêt et l’amélioration des marges des clients.

La Turquie a généré un bénéfice attribuable de 528 millions d’euros, soit 5 % de plus qu’en 2022 (en euros courants), un résultat rendu possible par la croissance des revenus nets de commissions et des revenus nets de négociation, qui ont contribué à compenser les pressions sur les revenus nets d’intérêts, ainsi que par la baisse des provisions.

L’Amérique du Sud a généré un bénéfice attribuable cumulé de 613 millions d’euros à fin 2023, en hausse de 43,2 % en glissement annuel, grâce à la bonne performance des revenus récurrents (+41,4 %) et du revenu net de trading de la zone.

BBVA a annoncé le versement d’un dividende brut de 0,39 euro par action en avril au titre du solde de l’exercice 2023, sous réserve de l’approbation de la prochaine assemblée générale des actionnaires.

La banque distribuera ainsi à ses actionnaires un total de 0,55 euro par action imputé aux résultats de 2023, après avoir donné 0,16 euro en octobre, ce qui implique une augmentation du dividende de 28% par rapport aux 0,43 euro qu’elle a distribué au total imputé aux résultats de 2022.

La  » banque bleue  » prévoit de lancer un nouveau plan de rachat d’actions pour 781 millions d’euros, toujours dans l’attente de l’approbation des organes sociaux et de l’obtention des autorisations réglementaires nécessaires.

BBVA a l’intention de consacrer plus de 4 milliards d’euros de ses bénéfices de 2023 à la rémunération des actionnaires, ce qui implique une distribution de 50 %.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *