BBVA prévoit de continuer à augmenter ses bénéfices en 2024

Le président et COO de BBVA, Onur Genç, a déclaré que la banque prévoit de continuer à augmenter son bénéfice net en 2024, après avoir dépassé les 8 milliards d’euros de bénéfices en 2023, le meilleur résultat de l’histoire de la banque.

« Au niveau du groupe, nos prévisions incluent la poursuite de la croissance du bénéfice net en 2024, l’augmentation du RoTE (retour sur fonds propres tangibles) au-dessus des niveaux enregistrés en 2023, lorsqu’il a clôturé à 17 %, tandis que le ratio d’efficacité est meilleur que l’objectif à long terme de la banque de 42 % », a déclaré Genç lors de la conférence d’analystes pour présenter les résultats de l’année dernière.

En ce qui concerne les prévisions pour l’Espagne, la directrice financière Luisa Gómez a assuré que la banque restait « très optimiste » quant à l’évolution des affaires dans le pays. BBVA s’attend à ce que le revenu net d’intérêt continue à croître à un chiffre en moyenne en 2024, à environ 5 %.

Ces prévisions reposent sur l’anticipation que la réévaluation des portefeuilles de prêts se poursuivra tandis que la détérioration du coût des dépôts sera contenue.

En outre, la banque s’attend à ce que la croissance des coûts ralentisse à 5 % et à ce que le ratio d’efficacité soit inférieur à 40 %. Elle estime également que le coût du risque en Espagne se maintiendra autour de 40 points de base, ce qui est un niveau « assez contenu » dans un environnement qui restera marqué par des taux d’intérêt élevés pendant une partie de l’année.

D’autre part, Genç a une fois de plus insisté sur le fait que la banque « n’aime pas opérer avec un excès de capital » et que l’intention est de restituer cet excès aux actionnaires, comme elle l’a fait au fil des ans.

Il a expliqué que la génération organique de capital de la banque est « très robuste », à 50 points de base, et que l’objectif est de continuer à générer du capital organiquement à environ 70 points de base, ainsi que de rester à l’extrémité « haute » de l’objectif de 12% pour le ratio de capital CET1 « fully loaded ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *