Banco Sabadell voit de bonnes perspectives pour Inditex

Banque

Banco Sabadell voit de bonnes perspectives pour Inditex

Les analystes de Banco Sabadell voient de bonnes perspectives pour Inditex et s’attendent à des résultats « solides » pour le deuxième trimestre de cette année, qui seront rendus publics le 14 septembre.

Toutefois, pour Banco Sabadell, l’attention se portera sur les indications relatives à l’évolution et à la solidité de la demande, « surtout lorsque des doutes sur la consommation sont à l’origine des récentes baisses ».

Concrètement, la direction d’analyse de Banco Sabadell, qui réitère sa recommandation d' »achat », s’attend à une performance « solide » des ventes soutenue par l’augmentation de la fréquentation des magasins et la hausse des prix, dans un contexte marqué par l’arrêt des opérations en Russie et par le maintien de restrictions en Chine.

En ce qui concerne le début du troisième trimestre de cette année, qui couvre la période d’août et les premiers jours de septembre, la société s’attend à ce que le ralentissement des ventes se poursuive en raison de la diminution du nombre de magasins (fermetures en Russie ou restrictions en Chine) et du nombre de magasins ouverts.

 » Ceci, ainsi que les doutes croissants sur l’évolution de la consommation ces dernières semaines, font que la visibilité de cet indicateur est réduite et que la fourchette estimée est large « , indiquent les analystes de Sabadell, qui soulignent également qu’il ne faut pas s’attendre à des changements significatifs par rapport aux objectifs de 2022, qui, en résumé, prévoient une stabilité de la marge brute et un impact neutre sur les ventes en raison de l’effet de change et de l’espace commercial.

Pour sa part, Credit Suisse a recommandé cette semaine de « sous-pondérer » les actions d’Inditex et a réduit son objectif de cours à 20,50 euros par action, contre 24 euros précédemment.

Le rapport de la banque suisse prévoit de bons résultats pour le deuxième trimestre de l’entreprise fondée par Amancio Ortega dans un environnement favorable pour le groupe.

Toutefois, les analystes mettent en garde contre les performances d’Inditex pour les 18 prochains mois en raison de l’affaiblissement de la demande, de la hausse des coûts des intrants et des frais de vente, des taux de change défavorables et de l’inflation.

« Nous sommes de plus en plus prudents quant aux perspectives pour les 18 prochains mois, car la demande mondiale s’affaiblit, les coûts des intrants augmentent, et les taux de change et l’inflation sont défavorables », ont déclaré les analystes.

Par ailleurs, la sortie définitive de la Russie entraînera probablement de nouveaux amortissements et des coûts de trésorerie supplémentaires pour la société fondée par Amancio Ortega.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.