L’Euribor est incontesté : comment sauver votre hypothèque de la hausse des taux d’intérêt ?

Banque

L’indice auquel la plupart des prêts hypothécaires sont référencés ne trouve pas de plafond. En septembre, l’Euribor a dépassé la barre des 2% dans son taux journalier.un niveau qui n’avait pas été atteint depuis 2009. Les prêts pour l’achat d’un logement s’en ressentent déjà, mais le pire est à venir pour ceux qui sont déjà contractés. Un ménage ayant une hypothèque variable peut payer environ 1 500 euros de plus par an. Existe-t-il des mécanismes pour tenter d’éviter la hausse des remboursements ?

Les hypothèques avec un délai de grâce et les échanges d’hypothèques pour les nouveaux titulaires d’une hypothèque, la novation et, dans une moindre mesure, la subrogation pour ceux qui ont déjà contracté une hypothèque peuvent en faire partie. Pour ceux qui ont déjà contracté une hypothèque, le meilleur moyen de surmonter l’obstacle de la hausse des taux d’intérêt est la novation.

« Négociez avec la banque elle-même un renégociation des conditions de l’hypothèque. peut être considéré comme un exercice optimal afin de faciliter des économies importantes face à la hausse de l’Euribor », déclare Juan Pedro Zamora, directeur du développement commercial de Hipoo. Par exemple, vous pouvez négocier une réduction du taux d’intérêt avec la banque en optant pour l’option contracter un lien (assurance vie, plan de pension) avec l’institution », ajoutent-ils.

Pour le reste, les autres points qu’il corrige sont les suivants les prêts hypothécaires avec un délai de grâce. « Ce type de produit hypothécaire est un complément qui peut être négocié avec la banque et qui établit qu’il peut y avoir une pause dans le paiement mensuel des échéances, généralement entre 12 et 24 mois. Cette pause peut être négociée en combinant le capital et les intérêts ou uniquement le capital.. « Les prêts hypothécaires avec un délai de grâce peuvent être très utiles si le moment de la pause de paiement est choisi correctement. Par exemple, si vous choisissez un pic présumé de l’Euribor, vous pouvez éviter des remboursements élevés dus aux prévisions », dit-il.

D’autre part, il y a le l’assurance pour couvrir d’éventuelles hausses de tarifs à partir d’un certain niveau. « La possibilité de contracter un swap hypothécaire, bien qu’il s’agisse d’un produit risqué, peut nous protéger, dans une certaine mesure, contre les hausses de l’Euribor. la complexité du produit et les conséquences possibles d’une mauvaise négociation ».

Comme l’explique la plateforme d’intermédiation hypothécaire, le fonctionnement de la échange d’hypothèques est la suivante : si les taux d’intérêt augmentent au-delà d’un certain niveau, par exemple 3 %, vous ne paierez pas davantage de versements hypothécaires en raison de la hausse des taux d’intérêt, mais vous paierez cette prime d’assurance. « Cette prime équivaut à une assurance habitation ou à une assurance vie et peut être d’un grand secours en cas de hausse disproportionnée du taux Euribor, comme ce fut le cas il y a une quinzaine d’années, où il dépassait les 5 %.

Les deux possibilités, l’échange de prêts hypothécaires et les prêts hypothécaires avec délai de grâce, souligne M. Zamora, sont des options à envisager. étudier et négocier avant de signerpendant le processus de pré-négociation.

DES PRÊTS HYPOTHÉCAIRES VARIABLES, DE PLUS EN PLUS CHERS… ET DES HYPOTHÈQUES FIXES AUSSI

En août, l’Euribor a clôturé à 1,249%. Jusqu’où peut-il aller ? Il est difficile de le prévoir, mais HelpMyCash considère que il se situera autour de 2,5 % à la fin de l’année.. « En fait, il ne serait pas déraisonnable qu’il soit proche de 3 % », affirme Olivia Feldman, cofondatrice du comparateur financier. Tout dépendra de l’évolution de l’économie européenne et de l’ampleur du relèvement des taux d’intérêt par la Banque centrale européenne. Banque centrale européenne (BCE).

Chez Asufin, on souligne que l’Euribor continuera à dynamiter toutes les projections et s’établira, à la fin de l’année, à 2,2%, ce qui signifie que les révisions annuelles pour déterminer le coût des remboursements rendront les prêts aux ménages plus chers de 130 euros par mois, et de plus de 1.500 euros par an. Si cette tendance se poursuit, nous pourrions atteindre 3 points de pourcentage d’ici 2023. Cela se traduit par des augmentations de prêts hypothécaires qui pourraient déjà dépasser 2 000 euros, en prenant comme référence un prêt standard de 100 000 euros sur 25 ans.

D’autre part, les consommateurs qui ont un hypothèque fixe sont épargnés, car leur taux d’intérêt n’augmentera pas. Le problème se pose pour ceux qui ont l’intention d’en contracter un nouveau car ils sont désormais plus chers. Avant la hausse des taux, le taux d’intérêt moyen des prêts hypothécaires fixes était de 2,4 %. Il est maintenant de 2,5 %. C’est encore plus choquant si l’on prolonge la durée : le taux d’intérêt moyen de ces prêts était de 1,5 % en février, et même les prêts hypothécaires fixes étaient disponibles à 1 % à l’époque.

« Ces changements se répercutent déjà sur les hypothèques fixes, avec une offre qui disparaît dans de nombreux cas, car les banques sont très… prudent lors de l’octroi du passage d’un prêt hypothécaire variable à un prêt hypothécaire fixe.« , souligne l’association de consommateurs.

Donc, sachant que l’Euribor augmente, mais que les intérêts des taux fixes augmentent également, si nous voulons contracter un prêt hypothécaire maintenant, vaut-il mieux prendre un taux fixe ou un taux variable ? « En ce moment, la meilleure chose à faire est de contracter un taux fixe.surtout parce qu’ils peuvent encore être signés avec un taux d’intérêt inférieur à 3 % si vous avez un bon profil ». « Dans un scénario où une personne envisage de contracter une hypothèque variable parce qu’une hypothèque fixe à 2,5% lui semble chère, elle doit comprendre que : si l’Euribor maintient la moyenne de septembre à 1,88%, avec un différentiel de 0,8%, l’hypothèque variable, qui serait de 2,68% (somme de l’Euribor plus le différentiel), serait déjà plus cher que celle qui est fixe », dit Feldman.

Prendre une variable aujourd’hui, c’est prendre beaucoup de risques en raison de l’incertitude du marché. Mais comme nous ne savons pas non plus si l’Europe va entrer en récession, ce qui pourrait… L’Euribor pourrait changer de tendance et baisser l’année prochaine.Il n’est pas non plus conseillé de signer un prêt hypothécaire fixe avec un taux d’intérêt exorbitant. L’une des options, explique M. Feldman, consiste à contracter un prêt hypothécaire mixte, notamment dans les cas où le client ne peut obtenir une bonne offre à taux fixe. Avec un prêt hypothécaire mixte, les premières années, on paie un taux fixe et on évite l’Euribor (il est conseillé de se battre pour que la durée initiale dure au moins dix ans).

Toutefois, si l’Euribor continue à augmenter, les prix de commercialisation des hypothèques fixes et mixtes augmenteront également, de sorte que ceux qui veulent en contracter une doivent se dépêcher. L’effet sur le marché hypothécaire ne s’arrête pas là. Les hypothèques sont désormais plus chères et les Espagnols ont besoin de plus d’argent pour les payer, les banques vont devenir plus exigeantes lorsqu’il s’agira de les accorder.Le comparateur avertit.

Compte tenu du fait que nous allons avoir besoin de plus d’argent pour payer les crédits Et avec le spectre de la récession qui plane sur l’Europe, les experts de HelpMyCash recommandent de constituer un fonds d’urgence dès que possible pour faire face aux obligations financières quotidiennes. « Il est conseillé d’économiser au moins six mois de dépenses fixes », suggèrent-ils.

En outre, l’Asufin avertit que, dans ce scénario, il est également nécessaire de. prêter une attention particulière à la vente groupée de produits autres que des prêtsdans le but d’ajuster le prix à la baisse. « Le prix final du prêt hypothécaire contracté, en termes de TAEG, avec ces produits (assurances, plans de pension, etc.) est généralement plus élevé que si nous nous passons de la réduction appliquée au taux d’intérêt et allons sur le marché à la recherche de meilleures options ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.