M. Calviño n’exclut pas des mesures de soutien pour les hypothèques à taux d’intérêt variable

Banque

La première vice-présidente du gouvernement et ministre de l’Économie et de la Transformation numérique, Nadia Calviño, a déclaré ce jeudi à l’Europa Forum que, malgré la récente hausse de l’Euribor,  » il reste inférieur à sa moyenne historique « , bien qu’elle n’ait pas exclu que le gouvernement prenne certaines mesures à l’avenir pour atténuer l’impact de la hausse des taux d’intérêt sur les personnes hypothéquées à taux variable.

Lors de cet événement organisé par Nueva Economía Fórum à Madrid, M. Calviño a souligné la plus grande introduction des hypothèques à taux fixe, qui ont représenté l’année dernière 75 % des nouveaux prêts, et a rappelé qu’il existe des facilités pour changer les hypothèques variables en fixes à partir de 2019.

Il a également rappelé que la normalisation de la politique monétaire était attendue depuis septembre 2018 et que ce n’est que maintenant que les taux sont entrés en territoire positif.

Il a toutefois assuré que « nous allons continuer à travailler pour éviter toute situation à risque dans ce contexte », tout en soulignant que le stock de la dette accumulée n’est pas comparable à celui existant avant la crise financière de 2008.

Dans le même ordre d’idées, il a indiqué que ni le niveau d’épargne des ménages ni la situation du marché du travail, avec plus d’emplois et de meilleures conditions, ne sont comparables. « Nous allons écouter toutes les idées », a assuré M. Calviño, qui a conclu que « nous adopterons celles qui nous semblent appropriées, en tenant compte du fait qu’elles n’auront pas d’effets contre-productifs au moment qui nous semble opportun ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.