BBVA subit une interruption de service Web et App

BBVA, qui a lancé sa proposition de banque numérique en Italie en octobre dernier, a réussi à atteindre 100 000 clients dans le pays, un chiffre supérieur à ses attentes.

C’est ce qu’a souligné le président de BBVA, Carlos Torres Vila, dans une interview accordée au journal italien « Corriere della Sera », dans laquelle il a souligné que l’entreprise envisageait déjà d’étendre le modèle italien, caractérisé par la gratuité des services bancaires numériques, à d’autres pays.

« Nous sommes très satisfaits. L’Italie est un pays au taux d’épargne très élevé, avec un tissu industriel très solide. Nous pensons offrir l’un des meilleurs services bancaires mobiles au monde et nous voulions investir dans ce pays, où nous sommes présents depuis plus de 40 ans. Aujourd’hui, la banque numérique vous permet de le faire à des coûts marginaux plus faibles que par le passé, sans avoir à ouvrir des agences physiques, par exemple », a souligné le président de BBVA.

M. Torres estime que la saison des opérations transfrontalières est terminée, car les économies réalisées grâce à ces opérations ne sont pas évidentes et compte tenu de l’arrivée de la banque à distance, qui « permet des économies d’échelle qui étaient auparavant impensables ».

« La véritable occasion manquée a été la proposition du président de l’Eurogroupe, Pascal Donohoe. Le marché unique, avec le fonds unique de garantie des dépôts, est une étape décisive vers l’union bancaire. Avoir 27 systèmes différents n’a aucun sens », a-t-il déclaré.

Au niveau mondial, rien qu’au premier semestre, la banque a touché 5,3 millions de clients, dont 55 % par le biais du canal numérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *