Cérémonie de remise des prix de la Fondation Ibercaja et de la Chaire d'entreprise familiale de l'Université de La Rioja

Le 8 novembre, la Fondation Ibercaja et la Chaire des entreprises familiales de l’Université de La Rioja ont décerné les prix des meilleurs mémoires de fin d’études (TFG) sur les entreprises familiales.

Plus précisément, Paula Martínez González a remporté le premier prix pour son « Analyse économique et sociale d’Inditex », tandis que Javier Ezquerro Ezquerro Ezquerro et Ángel Martínez Cano ont remporté les deuxièmes prix.

Le premier prix a été attribué à Paula Martínez González, diplômée en administration et gestion des affaires, pour son GFT « Análisis económico-social de Inditex. Approche de l’entreprise et de son récit » dans la licence en administration et gestion des entreprises, dont le jury a souligné la qualité et l’approche du secteur de la mode du point de vue de la gestion des entreprises, les caractéristiques distinctives de cette grande entreprise familiale et le récit économico-social qui la caractérise, en accordant une attention particulière aux activités qu’elle mène en termes de durabilité et de responsabilité sociale des entreprises.

Le travail primé comprend une approche de la manière dont le passage de relais entre générations s’est effectué pour perpétuer les valeurs et l’héritage familiaux, la gouvernance de l’entreprise, son évolution sur le marché boursier et la gestion des principaux risques financiers qui l’affectent, y compris une étude de cas pratique simulée par l’utilisation de produits dérivés. Tout cela est abordé d’un point de vue professionnel et externe, sur la base d’informations accessibles au public.

Javier Ezquerro Ezquerro, diplômé en administration et gestion d’entreprise, a obtenu la deuxième place pour son travail intitulé « Aproximación al impacto económico, financiero y social de la empresa familiar en La Rioja », que le jury a considéré comme une preuve de l’importance de l’entreprise familiale pour le développement économique et social de la région, de sa contribution à la création d’emplois de qualité, de son impact positif sur d’autres entreprises, de sa contribution par le biais des paiements d’impôts et du bien-être général de la société.

L’étude souligne l’intérêt d’avoir des associations qui regroupent ce type d’organisation, comme l’Asociación Riojana de la Empresa Familiar (AREF). En outre, il comprend une double vision qui fournit un diagnostic précis des progrès réalisés par les entreprises familiales de La Rioja en termes de durabilité grâce à l’exploitation des résultats d’une enquête administrée et à l’analyse d’un cas représentatif du secteur agroalimentaire de La Rioja.

Ángela Martínez Cano, diplômée en administration et gestion des entreprises, a remporté un autre deuxième prix pour son travail intitulé « Innovation et internationalisation de l’entreprise familiale : Martínez Somalo » qui, élaboré à l’aide de la méthodologie de l’analyse de cas, décrit les valeurs qui caractérisent cette entreprise familiale de transformation de la viande bien connue de La Rioja. Il expose en détail les défis auxquels l’entreprise est confrontée en termes d’innovation et d’internationalisation, les stratégies qu’elle déploie pour continuer à évoluer positivement, sans oublier le modèle de gouvernance interne de l’entreprise. En outre, elle reflète également l’effort, l’engagement et les ressources dont disposent les entreprises familiales dans la double perspective de l’utilisation de sources d’information externes et de l’approche interne par le personnel de l’organisation et la vision de son PDG.

La cérémonie de remise des prix s’est déroulée en présence de Juan Carlos Ayala, recteur de l’université de La Rioja, de María Cadarso, directrice commerciale d’Ibercaja, de Carlota González Sota, présidente de l’Association des entreprises familiales de La Rioja (AREF), et d’Eduardo Rodríguez Osés, directeur de la chaire extraordinaire d’entreprise familiale de l’université de La Rioja.

Ibercaja, l’Université de La Rioja et l’AREF, par le biais de sa Chaire d’entreprise familiale, souhaitent rapprocher l’entreprise familiale des étudiants universitaires, diffuser la connaissance et l’interrelation avec l’écosystème d’entreprise le plus proche et sa contribution à leur formation en tant que futurs professionnels qui fournissent d’excellents services professionnels avancés.

L’Université de La Rioja enseigne la matière Création et développement de l’entreprise, qui forme les étudiants qui la suivent à la connaissance du monde des affaires ; et les aide à passer de l’idée d’entreprise à sa matérialisation dans un plan d’affaires viable pour les investisseurs, qui sert d’essai et de premier test pour vérifier son efficacité et qui aboutit à la possibilité de lancer une nouvelle entreprise durable. Cette matière sert à développer et à former des compétences exécutives et numériques qui sont très précieuses du point de vue de l’entreprise.

La Chaire extraordinaire d’entreprise familiale de l’Université de La Rioja est financée par l’Association des entreprises familiales de La Rioja (AREF). Ses objectifs consistent à promouvoir la figure de l’entrepreneur, à encourager le développement de nouvelles entreprises et à diffuser une culture d’entreprise durable parmi les étudiants des écoles et des universités de La Rioja.

De même, la Chaire des entreprises familiales de l’UR et de l’AREF offre un soutien aux étudiants ou groupes d’étudiants qui présentent un plan d’affaires viable, techniquement correct et/ou plus original.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *