taux négatif banque

L’épargne sans risque dit adieu aux taux négatifs une fois pour toutes

Banque

La fin d’une époque. En attendant que la Banque centrale européenne (BCE) certifie le 8 septembre la deuxième hausse du loyer de l’argent en 2022, les rendements des actifs sans risque continuent de sortir la tête du sable. Avec le retour des taux d’intérêt des bons du Trésor à trois mois à des records positifs, il n’y a plus de trace de rendements négatifs sur le marché espagnol. Les investisseurs averses au risque retrouvent peu à peu le sourire.

La fin des taux négatifs ?

Après l’adjudication du 16 août, le Trésor a fixé un rendement positif de 0,145% pour les bons à trois mois. Il faut remonter à la très lointaine année 2014 pour trouver les dernières références positives sur les échéances les plus courtes. Il va sans dire que ces rendements sont très modestes et ne peuvent même pas compenser l’impact de l’inflation galopante. Mais l’avenir s’annonce désormais bien meilleur.

Les bons du Trésor sont historiquement l’un des actifs préférés des ménages espagnols. Tout d’abord, en raison de la sécurité que procurent les titres d’État. Ensuite, parce qu’ils peuvent être investis à partir d’un montant très modeste de 1 000 euros. Et troisièmement, parce qu’ils sont émis avec une décote, de sorte que le prix d’achat est toujours inférieur à la valeur nominale, sauf si – comme cela s’est produit ces derniers temps – ces actifs offrent des rendements négatifs.

En outre, les échéances des investissements sont très flexibles, allant de trois à douze mois. Pour ce dernier terme, Letras propose désormais 0,795 %, qui passe à 0,618 % pour le terme de neuf mois et à 0,465 % pour le terme de six mois. Des rendements qui augmenteront lors des prochaines adjudications au fur et à mesure que les taux augmenteront. Les experts s’attendent désormais à une hausse de 50 points de base lors de la réunion de la BCE.

C’est donc une bonne stratégie que d’attendre que les taux continuent à augmenter. Egalement celles qui s’appliquent aux autres titres publics tels que les obligations et les débentures, qui sont des dettes publiques à moyen et long terme. Les premiers offrent déjà 1,07% pour trois ans et 1,56% pour cinq ans. Et ces derniers passent à 1,99% à 10 ans. Les rendements ne sont pas très attractifs par rapport au terme, mais l’important est que la tendance est à la hausse. La prochaine vente aux enchères aura lieu le 1er septembre.

Rentabilité des bons du Trésor public (août 2022)
Durée des lettres taux marginal
3 mois 0.145%
6 mois 0.465%
9 mois 0.618%
12 mois 0.795%

Pendant ce temps, les rendements des comptes et des dépôts continuent d’augmenter. Ces derniers jours, ce sont les comptes rémunérés, qui ont commencé la reprise plus tard, qui offrent le plus de joie aux investisseurs. Banco Sabadell a fait un tabac en offrant aux nouveaux clients un rendement de 2 % de TAEG pendant la première année jusqu’à un solde rémunéré maximal de 30 000 euros.

Les banques avec faibles taux d’intérêts

À l’heure actuelle, il existe déjà sept comptes rémunérés de Bankinter, Openbank, la Sabadell précitée, MyInvestor, Renault Bank, Orange Bank et Bank Norwegian offrant des rendements de 0,5 % à 5 % de TAEG. À ce stade, il est important de prêter une attention particulière au montant maximum sur lequel ces taux d’intérêt sont appliqués, ce qui affecte grandement la rentabilité finale.

Les comptes les mieux rémunérés (août 2022)
Entité COULEUR
Bankinter 5%
banc ouvert 2.58%
Sabadell 2%
MonInvestisseur 1%
Renault Bank 0.55%
Banque Orange 0.50%
Banque norvégienne 0.50%

Les dépôts bénéficient d’une période de repos en attendant la décision finale de la BCE le 8 septembre, date à laquelle une nouvelle série d’améliorations des conditions est attendue. Les meilleurs rendements à un an sont déjà bien supérieurs à 1 % et il existe déjà une offre supérieure à 2 % à deux ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.