Les actualitÉs : Banque en ligne

08.07.2011

BNP Paribas s’engage sur le front du changement climatique

BNP Paribas souhaite avoir une approche de plus en plus écologique. En ce sens, la banque s’engage dans la lutte contre le changement climatique et, via sa fondation, va proposer un programme pour soutenir la recherche dans ce domaine qui tentera d’en expliquer les cause et observera toutes les conséquences que ces changements pourraient avoir sur l’environnement comme sur nos manières de vivre et de consommer.

A noter que la Fondation BNP Paribas soutient déjà depuis l’an dernier le projet « Subglacior » -en partenariat avec le laboratoire de glaciologie et géophysique- dont la vocation est de remonter dans le temps en usitant un carottage (aller chercher très en profondeur) des glaces dans la région Antarctique. Ce programme innovant, dont le coût s’élève à 3 millions d’euros, va durer trois années et permettra, plus tard, de soutenir les quatre nouveaux programmes de recherche suivants :

  • AAA : traitement, passage au numérique et classement d’anciennes données relatives aux observations météorologiques dans le but de rendre ces dernières accessibles à la communauté scientifique mondiale. Les principaux partenaires de ce projet sont Météo France et les Archives Nationales
  • EFOCE : afin d’analyser et de prédire les conséquences de l’acidification des océans sur les écosystèmes marins, seront expérimentés de nouveaux systèmes sous l’eau. Ici les partenaires sont les suivants : Laboratoire d’Océanographie de Villefranche (France), Monterey Bay Aquarium Research Institute (USA), Station Biologique de Roscoff (France), Plymouth marine Laboratory (Royaume–Uni), Mediterranean Institute for Advanced Studies (IMEDEA).
  • PRECLIDE : où comment développer des solutions afin de mesurer le changement climatique sur les trois prochaines décennies. Les plus gros partenaires étant ici les Sciences de l’Univers au CERFACS, CNRS/CERFACS, Météo-France, Université de Reading (Royaume–Uni), Université de Toronto (Canada).
  • Global Carbon Atlas : Naissance d’une solution par Internet qui donnera des données complètes sur les mouvements de gaz à effet de serre dans le monde. Pour ce volet, les partenaires les plus importants sont : Global Carbon Project (GCP)/ Commonwealth Scientific and Industrial Organization (CSIRO), University of East Anglia (Royaume Uni), IPSL / CEA CNRS UVSQ (France), Oak Ridge National Laboratory (USA).

La fondation de l’établissement bancaire s’est entouré des meilleurs professionnels pour choisir les programmes qu’elle va soutenir. Voila pourquoi elle a choisi M.Gillet, vice-président de l’école polytechnique de Lausanne, pour animer un comité scientifique regroupant les experts les plus reconnus en matière de changement climatique, tels Mme Haigh (Imperial College de Londres), M.Van Ypersele (Institut d’astronomie et de géophysique de l’Université catholique de Louvain), M.Stocker (Institut de physique de l’Université de Berne) ou encore M.Valentini (Université de Tuscia, Viterbo).

Chacun d’entre eux étant spécialisé dans un secteur bien précis (modélisation et dynamique du climat, paléoclimatologie, interaction océan-atmosphère, interaction forêt-climat, géologie…), les projets ont pu être examinées avec la plus grande des attentions avant d’obtenir l’aval de la Fondation BNP Paribas pour financement.

Mme Pessez, déléguée à la responsabilité sociale et environnementale de la banque, souligne :

« Notre groupe est très engagé sur la lutte contre les changements climatiques. Et de plus en plus. Voila notamment pourquoi nous avons adhéré aux « Climates Principles » l’an passé et que nous veillons scrupuleusement à ce que nos activités de financement et d’investissement n’impactent pas trop sur l’environnement.

Par ailleurs, c’est aussi dans la même démarche que nous proposons à notre clientèle un certain nombre de produits dits « verts ». Tout ceci explique donc clairement pourquoi notre engagement se prolonge via les actions de mécénat soutenues par la fondation du groupe ».