Les actualitÉs : Banque en ligne

21.10.2011

Caisse d’Épargne, ces rémunérations qui suscitent l’indignation

Ayant déjà occupée le devant de la scène médiatique à maintes occasions, notamment lors de « l’affaire de la Société Générale », la rémunération des dirigeants des établissements bancaires reste un sujet particulièrement sensible, la période actuelle de crise ne contribuant pas à calmer un débat toujours plus mouvementé.

Venant, une nouvelle fois, attirer l’attention du grand public sur ce sujet, les documents dévoilés par le syndicat SUD du groupe BPCE, laissent, en effet, apparaître des rémunérations annuelles, pour les dirigeants des groupements régionaux de la Caisse d’Épargne, s’échelonnant de 435 000 € pour l’Île-de-France, à 245 000 € pour l’Auvergne ou le Limousin.

Relançant ainsi les diverses polémiques, la publication de tels chiffres n’a pas manqué de susciter un certain nombre de réactions d’hostilité, à l’image de celle de Patrick Saurin, représentant du syndicat SUD BPCE, qui n’a pas hésité à rappeler, aux dirigeants concernés, la « rigueur salariale qu’ils imposent à leurs personnels », celui-ci soulignant, au passage, que Jean-Claude Trichet, Président de la Banque Centrale Européenne, perçoit une rémunération annuelle de 367 863 €.

Face aux nombreuses réactions suscitées par la publication des documents transmis par le syndicat, la Direction Nationale de la Caisse d’Épargne a ainsi décidé d’apporter quelques éclaircissements, celle-ci précisant notamment que « les 17 Caisses d’Épargne ont des produits nets bancaires allant de 170 millions d’euros par an pour les plus petites à 960 millions d’euros pour les plus grandes » et indiquant également que « les rémunérations sont comparables à celles d’entreprises cotées de taille et de chiffre d’affaires équivalents ».