Les actualitÉs : Banque en ligne

06.06.2011

La Société Générale prend soin des jeunes diplômés

La Société Générale aimerait faire venir chez elle quelque 2000 jeunes venant d’obtenir leur diplôme. En ce sens, la banque a reçu mardi dernier au Palais Brongniart (l’ex Bourse sise dans le second arrondissement de la capitale) 250 jeunes (Bac + 2 à + 5) susceptibles d’intégrer ses rangs au cours de cette journée appelée « Push my career » dans laquelle ils ont été testés et évalués afin de trouver, parmi eux, les 105 premiers élus qui se verront récompenser par un poste.

Si l’établissement bancaire procède ainsi (elle compte en effet recruter 4000 nouveaux collaborateurs en 2011, tous en contrat à durée indéterminée) c’est clairement pour compenser les départs en retraite de son personnel (1000 chaque année) mais aussi pour favoriser et accompagner son essor.

Sandie Rozental, directrice du recrutement pour Société Générale
France, précise : « Nous espérons recruter au moins 70 candidats pour la banque de détail pour laquelle nous avons en effet de vrais besoins –1200 postes/an. Ce serait donc un très bon score si nous y parvenions au cours de cette journée».

C’est pendant toute l’année que les futurs employés de la banque sont dragués et attirés, et ce, notamment par le site institutionnel d’embauche. Ou encore par le grand nombre d’interventions (400/an) organisées directement dans les écoles ou enfin au sein même des agences du groupe.

Cette année, la Société Générale espère conclure plus de 1000 nouveaux contrats d’alternance à la fin desquels les candidats tout juste sortis récompensés des écoles recevront une proposition de contrat à durée indéterminée mais aussi entre 300 et 350 contrats de VIE.

La banque n’en oublie pas pour autant les stagiaires qu’elle souhaite aussi faire venir en son sein.

Si l’établissement bancaire prend autant soin de ses jeunes diplômés, c’est aussi pour mieux les garder sous la main. En ce sens, toux ceux qui n’auront pas été sélectionnés à l’issue de la journée de recrutement se verront offrir un nouveau rendez-vous au cours duquel ils pourront revenir sur la journée du Palais Brongniart et s’améliorer pour la suite.

Ainsi, la Société Générale s’assure que personne ne reste vraiment à la marge et vexé de n’avoir été pris, le contact reste établi et bon entre elle et les jeunes. Pour ceux qui, en revanche, auraient été engagés, on les accompagne immédiatement d’un « référent » et ils sont tenus de suivre un « parcours d’intégration » pendant toute leur première année d’exercice au sein de la banque. Là encore, soutien et accompagnement des jeunes.

La Société Générale reste en effet convaincue qu’il faut accompagner, soutenir mais aussi former les jeunes de manière continue pour que ces derniers aient envie de venir travailler chez elle plutôt que dans une autre banque où ces pratiques ne sont sans doute pas autant mises en avant. Pour autant, elle refuse de communiquer certaines données comme le chiffrage de départs précipités lors de la période d’essai ou encore le nombre de contrats d’alternance qui, en fin de compte, ont réellement mué en contrats a durée indéterminée.